Classement énergétique maison : DPE, calcul, énergies et travaux

Classement énergétique maison : DPE, calcul, énergies et travaux

Classement énergétique maison : obligatoire depuis 2011 pour la vente ou la location d'un bien immobilier, la classe énergétique est un système de notation fiable qui permet de faire le point sur la consommation énergétique de votre bien.

Quels sont les indicateurs pris en compte ? Comment améliorer son diagnostic de performance énergétique ? Quelles sont les énergies à privilégier ? Toutes les réponses ici

✅ Comment calculer le classement énergétique de sa maison ?

✅ Quel est le meilleur classement énergétique maison ?

✅ Classement énergétique obligatoire

✅ Comment améliorer son classement énergétique maison ?

✅ Quelle est la consommation maximum en kWh m² an ?

✅ Quel est le classement énergétique des appareils électriques ?

Comment calculer le classement énergétique de sa maison ?

Le calcul du classement énergétique maison se fait sur la base des étiquettes délivrées par le diagnostic immobilier énergétique, appelées "Étiquette énergie". Chaque étiquette représente un score associé à une dépense énergétique annuelle et un coût variable. Elle est toujours exprimée en kWh/m² an.

Etiquette énergieQualité de la performance énergétiqueConsommation énergétique en kWh/anCoût de l’étiquette énergie
AExcellenteMoins de 50 kWh/anMoins de 250 € /an
BTrès bonneEntre 51 et 90 kWh/anEntre 250 et 500 € /an
CBonneEntre 91 et 150 kWh/anEntre 501 et 750 € /an
DMoyenneEntre 151 et 230 kWh/anEntre 751 et 1.150 € / an
EMauvaiseEntre 231 et 330 kWh/anEntre 1.151 et 1.650 €/an
FPassoir thermiqueEntre 331 et 450 kWh/anEntre 1.651 € et 2.250€/an
GPlus de 450 kWh/anPlus de 2.250 € /an

Ce classement énergétique du bien immobilier est réalisé dans un but purement informatif envers l’acheteur ou le futur locataire.

Quel est le meilleur classement énergétique maison ?

Le classement énergétique maison est représenté par un système de notation divisé en 7 classes. Ces classes sont des notes sous forme de lettres, allant de A à G. A représente la meilleure note du classement énergétique qu’une maison puisse avoir, et G la pire.

Un bien immobilier est considéré comme une passoire thermique si son évaluation énergétique est entre F et G.

Plusieurs aspects sont pris en compte pour définir le classement énergétique maison. Ces éléments sont généralement :      

  • Les matériaux utilisés pour la construction de la maison (béton, bois, brique, etc.) et les caractéristiques de l’isolation (combles isolés, double vitrage, etc.)  
  • Les installations et équipements de la maison : gaz, fioul, électricité, etc.
  • Les annexes de ces équipements : thermostat connecté, régulateur de température, etc.

Connaître le résultat d'une évaluation énergétique pour son bien permet de chiffrer la consommation en énergie annuelle, ce qui a un impact dans le calcul du diagnostic énergétique DPE.

De manière générale, les biens immobiliers construits à partir de la fin des années 90 / début des années 2000 sont plutôt mieux positionnés avec une meilleure étiquette énergie, au minimum D. À l'inverse, les logements plus anciens ont plus de chances d'être considérées comme des passoires thermiques.

En effet, on y retrouve des éléments qui étaient autorisés au moment de la date de leur permis de construire, mais qui ne le sont plus : plomb, amiante, etc.

Classement énergétique maison obligatoire

Le classement énergétique maison rentre dans le cadre du diagnostic énergétique, qui évalue la consommation annuelle d’un logement en énergie ainsi que ses rejets de Co2. Ce dernier fait partie de la liste des diagnostics immobiliers obligatoires lors de la mise en vente ou location d’un bien.

De plus, le DPE concerne tous les logements sans distinction de la date de leur permis de construction. Pour les vendeurs de biens en copropriété sur terrain à construire, le DPE reste obligatoire dans le cadre de la Vente en l’Etat Futur d’Achèvement (VEFA).

La classe énergétique des biens immobiliers en France est suivi de près par les autorités, et particulièrement par l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise d’énergie). Son rôle est de superviser les actions gouvernementales concernant sa politique environnementale.

Le classement énergétique maison a une portée à la fois économique et écologique, pour contenir l'augmentation des coûts de l’énergie pour les ménages et dans une logique de lutte contre le changement climatique.

L'évaluation énergétique permet de mieux informer sur l’impact de la consommation énergétique du logement et de ses émissions de gaz à effet de serre. Elle permet également à l'acquéreur d’avoir une estimation sur sa facture énergétique.

Comment améliorer son classement énergétique maison ?

Améliorer sa classe énergétique maison maximise les chances du propriétaire d’un bien immobilier de vendre ou de louer par la suite. Un mauvais classement énergétique maison fait fuir les candidats.

D’autant plus que les logements ayant un classement énergétique compris entre F et G, passoires thermiques en somme, seront interdits à la mise en location dès 2028.

Changer de mode de chauffage pour un système plus écologique et moins gourmand en énergie est une solution pour améliorer la performance énergétique. Et certains sont plus rentable sur le long terme en faisant réaliser des économies non négligeables  :

Système de chauffageCoût moyen à l’achatCoût moyen de l’utilisation par an
pour une maison de 100 m²
Poêle à bois1.000 – 4.000 € TTC800 € TTC
Radiateurs à inertie6.000 – 10.000 € TTC900 € TTC
Pompe à chaleur (aérothermie)3.000 – 7.000 € TTC1.200 € TTC
Chaudière à condensation400 – 1.500 € TTC1.450 € TTC
Chaudière fioul à condensation7.000 – 10.000 € TTC1.700 € TTC

Les systèmes de chauffage les plus économiques pour améliorer le classement énergétique maison :

  • Chauffage au bois : chaudière ou poêle. Énergie la moins chère du marché, permet de diviser les dépenses énergétiques annuelles par deux. Autre avantage : le coût du matériau est abordable et trouvable sous différentes formes (bûches, granulés ou bois compacté).
  • Pompe à chaleur : solution économe en énergie puisqu’elle capte la chaleur de l’extérieur pour la retransmettre dans le circuit de chauffage de la maison. Jusqu’à 60% d’économies sur la facture en choisissant ce système.
  • Radiateurs à inertie : système qui contient la chaleur grâce à sa résistance électrique. Avec son cœur de chauffe (en fonte, en pierre, en céramique, etc.), il la diffuse en continu en chaleur douce. La chaleur est émise dans la pièce pendant de longues heures et non plus seulement lorsque le radiateur fonctionne. Convient pour les logements avec une bonne performance énergétique, car le chauffage électrique est l’énergie la plus chère sur le long terme.
  • Chaudière gaz à condensation : système qui demande d’être raccordé au gaz, ne stocke pas l’énergie ce qui peut amener à réaliser des économies.
  • Chaudière fioul à condensation : système pour les maisons qui ne sont pas raccordées au gaz. Le fioul est une énergie qui se diffuse rapidement sur des grands espaces de façon homogène. Seul bémol : les prix sont très variables, car liés à ceux du pétrole.
  • Énergie solaire : se présente sous la forme de panneaux solaires, elle est l’une des solutions les plus avantageuses, à la fois sur le plan écologique et économique. Les économies réalisées varient entre 10 et 50% et ont un impact positif sur le diagnostic de performance énergétique.

Les travaux d’isolation thermique restent néanmoins la solution la plus fiable sur le long terme pour améliorer son classement énergétique maison. En effet, un chauffage performant ne peut pas pallier les pertes de chaleur engendrées par une mauvaise isolation !

Selon l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie), dans un logement mal isolé, 25 à 30 % de la chaleur s’échappe par le toit, 15 à 20 % par les murs et 10 à 15 % par les fenêtres.

Pour réaliser des travaux de rénovation dans le but d’améliorer l'évaluation énergétique d'une maison, de nombreuses aides comme les aides Anah ou MaPrimeRénov existent pour les propriétaires ou copropriétaires à revenus modestes.

Quelle est la consommation maximum en kWh m² an ?

Selon Selectra, les logements qui ont recours uniquement à l’électricité pour seule énergie du chauffage présentent des consommations nettement plus élevées. Inversement, les logements où le chauffage et l'eau chaude fonctionnent avec d’autres énergies ont des consommations plus faibles.

En fonction l'offre des fournisseurs d'électricité, la facture de consommation diffèrera. Les prix les plus avantageux pour les consommateurs proviennent généralement de fournisseurs alternatifs proposant 18% de remise sur le tarif réglementé de l'électricité.

En 2020, la consommation d’électricité a baissé de 5,1 % en France : il s’agit du niveau le plus bas depuis dix ans (source : Bilan RTE 2020). C'était d'ailleurs l'un des objectifs du Grenelle de l'environnement depuis 2007 qui avait pour objectif :

  • Faire tomber la moyenne nationale de consommation énergétique annuelle de 250 à 150 kWh/m²/an
  • Atteindre le seuil des 50 kWh/m²/an pour la moyenne française en 2050.

Pour calculer cette consommation par personne, qui est primordiale pour l'évaluation énergétique d'un logement, les professionnels prennent en compte les données suivantes :

Données nécessaires au calcul de la consommation d'électricité par personne en France :

DonnéesValeurSource
Consommation annuelle des résidents149.9 TWhObservatoire des marchés de détail de l’électricité et du gaz naturel du 3e trimestre 2020
Commission de Régulation de l'Energie
Nombre d'habitants67.422.000Insee – bilan démographique du 01/01/2021

Ces données donnent le calcul suivant :

DonnéesValeurCalcul
Consommation d'un français2.223 kWh/personneConsommation annuelle / Nombre d'habitants
ici : 149.9 TWh / 67.422.000

Pour une maison de 150 m², la consommation moyenne en électricité est estimée à 22.050 Kw/an si elle est « tout-électrique », à savoir qu’elle utilise le chauffage, la cuisson et l’eau chaude sanitaire. La consommation énergétique d’électricité est seulement de 1.675 kWh/an si elle varie son utilisation d’énergies.

Pour calculer la consommation en chauffage électrique mensuelle :

prix du kWh * puissance (en kWh) * 24 (heures) * 30 (jours)

Quel est le classement énergétique des appareils électriques ?

Depuis Mars 2021, les classements énergétiques des appareils électro-ménagers ont évolué pour s’aligner visuellement et fondamentalement sur le nouveau diagnostic de performance énergétique (DPE). Les classes A+++ , A++ et A+ disparaissent au profit d’une unique étiquette A.

Voici l’exemple d’une nouvelle étiquette énergétique 2021 pour un lave-linge :

la nouvelle etiquette energetique simplifie la lecture pour l'acheteur

Pour en savoir plus sur le classement énergétique maison :

A lire aussi

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de dimo 💌