Diagnostic électricité : le meilleur prix pour votre vente ou location

Diagnostic immobilier électrique : expose les risques des installations intérieures d'électricité qui datent de plus de 15 ans dans les biens individuels et en copropriété.
Prix diagnostic électricité : à partir de 109 € TTC
Validité diagnostic électrique : 3 ans à partir de la date de sa réalisation pour la vente et 6 ans pour la location.


diagnostic électrique : meilleurs prix avec dimo

Pour tout savoir sur le diagnostic immobilier électricité

Qu'est-ce que le diagnostic électrique ?

Le diagnostic électrique, ou état de l’installation intérieure d’électricité, est une expertise immobilière obligatoire depuis 2009 pour la vente et dès le 1er juillet 2017 pour la location d’un bien immobilier en copropriété avec un permis de construire délivré avant le 1er janvier 1975. Puis le 1er janvier 2018 pour tous les autres biens immobiliers à usage d’habitation. Il fait partie de la liste des diagnostics immobiliers obligatoires qui doivent être inclus dans le Dossier de Diagnostics Techniques (DDT) pour la signature de l’avant-contrat ou du bail.

L’objectif du diagnostic électrique est d’analyser les installations d’électricité qui datent de plus de 15 ans d’un logement et d’en faire ressortir les anomalies pour prévenir des risques. Il concerne toutes les pièces de la maison : salon, salle de bain, cuisine... Selon les chiffres de 2016 de l’Observatoire National de la Sécurité Électrique :

  • 2/3 des logements vendus qui ont au moins une installation électrique de 15 ans et plus présentent des anomalies pouvant mettre en danger la vie des habitants, soit 19 millions installations.
  • 50.000 incendies domestiques sont de source électrique Cette expertise immobilière a avant tout un objectif informationnel auprès de l’acquéreur ou du futur locataire sur les potentiels dangers des installations existantes, et notamment des risques d’incendie ou d’électrisation.

Le diagnostic électrique n’engage donc pas le propriétaire à réaliser des travaux sauf en cas de danger grave imminent constaté par le diagnostiqueur, qui peut dès lors faire fermer une partie du circuit électrique.

Quand faire un diagnostic électrique ?

L’état de l’installation intérieure électrique intervient lors d’une transaction immobilière. Cette expertise, à l’instar des autres diagnostics immobiliers obligatoires, est à la charge du vendeur ou du propriétaire bailleur. En cas d'absence de l'expertise immobilière électrique dans le Dossier de Diagnostics Techniques (DDT), le vendeur encours une amende de 300.000 € et une peine pénale de 2 ans de prison s'il y a enquête de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF).

Qui est concerné par ce constat électrique ?

Tous les logements qui ont obtenu leur permis de construire il y a plus de 15 ans sont concernés par le diagnostic d'électricité.
Il concerne autant les appartements que les maisons, et tous les biens immobiliers qui ont pour projet d'être vendu ou loué.

Diagnostic Électrique : information validité

L'avis des diagnostiqueurs immobiliers certifiés de DIMO Diagnostic

L'état de l'installation intérieure électrique a une durée de validité de 3 ans après sa réalisation dans le cadre d'une vente en conformité avec l'Article R. 271-1 et suivants du Code de la Construction et de l'habitat. Le délai passe à 6 ans pour les propriétaires bailleurs.

Benjamin LORIN - CEO, DIMO Diagnostic

Qui peut faire le diagnostic électrique ?

Seul un diagnostiqueur immobilier certifié a la capacité de réaliser une expertise électrique. Ce dernier doit avoir obtenu sa certification auprès d’un centre de formation agrégé par le COFRAC (Comité Français d’Accréditation). La norme en vigueur pour être capable de réaliser un diagnostic électrique est la XP C 16-600.

Comment se passe un diagnostic électrique ?

Le décret n°2016-1105 du 11 août 2016 fixe les modalités pour la réalisation de l’expertise immobilière électrique.

Lors de sa visite, le diagnostiqueur immobilier analyse si chaque installation électrique est conforme aux normes de sécurité actuelles françaises, dont la norme NF C 15-100 sur la sécurisation des logements. Le technicien se concentre essentiellement sur les points suivants :

  • L’appareil général de commande et de protection : tableau électrique, coupe-circuit, sectionneurs, disjoncteurs et interrupteurs.
  • Le dispositif différentiel de sensibilité, entre le disjoncteur général du tableau électrique et les disjoncteurs divisionnaires, qui a pour but de sécuriser l’installation en prévention d’une fuite de courant.
  • Le dispositif de protection contre la surintensité des conducteurs de chacun des circuits électriques. L’intensité du courant ne devant pas dépasser les 30 Ma.
  • La liaison équipotentielle qui permet d’éviter les risques d’électrocution en reliant les canalisations à la prise de terre avec des fils en terre, aluminium ou cuivre.

Parmi ces éléments, la mission du diagnostic électrique est de détecter si :

  • Les conducteurs sont protégés ou non
  • Le disjoncteur est facilement accessible ou non
  • Il y a un risque de contact direct qui peut être causé par un manque d’isolation ou des fils apparents
  • Les matériels électriques sont inadaptés à l’usage ou montrent un réel risque de contact direct avec des éléments sous tension
  • L’absence d’installation de mise à la terre

La norme NF C 16-600 de juillet 2017 défini 87 points de contrôle à réaliser lors de la visite pour effectuer le diagnostic électrique. Cette visite dure en moyenne entre 30 minutes et 2 heures.

Certaines analyses électriques sont réalisées à l’aide d’appareils spécifiques. Il est systématiquement demandé au propriétaire de faire disjoncter l’installation à plusieurs reprises pour la succession de contrôles. De plus, le diagnostic électrique peut être réalisé lorsque l’installation électrique n’est pas alimentée. Il fera l’objet de mentions complémentaires précisant que des contrôles n’ont pas été réalisés le jour de la visite car l’installation n’était pas alimentée.

Voici des photos d'un diagnostic électrique réalisé par un technicien de Dimo Diagnostic :

diagnostic immobilier électricité : exemple dispositif différentieldiagnostic immobilier électricité : outil mesure courant

Quelles sont les anomalies détectées par le rapport d'électricité ?

Le diagnostic électrique classifie les anomalies détectées dans 11 catégories, toutes commençant par la lettre B et vont de 1 à 11. Sous chaque chiffre, il y a des sous-catégories précisant le type d’anomalies et le niveau de dangerosité.

Parmi ces anomalies, voici celles qui reviennent fréquemment dans le rapport d’analyse du diagnostiqueur électrique :

  • Anomalie B11 a3 ou B11 a2 : absence de disjoncteur différentiel 30 mA pour les biens immobiliers dont le permis de construire date d’avant 1990, car cette protection était peu recommandée à l’époque. Elle l’est devenue depuis 2002. La formulation exacte de cette anomalie que l’on retrouve dans le rapport du diagnostic électrique est « Absence de protection différentielle haute sensibilité (30mA) sur le circuit »
  • Anomalie B3.3.6 a2 : une prise de courant n’est pas reliée à la terre bien qu’en apparence on pense le contraire. Cette anomalie est cependant compensée si la prise a une protection 30mA.
  • Anomalie B1.3 b : le dispositif assurant la coupure d'urgence n'est pas situé à l'intérieur du logement ou dans un emplacement accessible directement depuis le logement. Il arrive que le tableau électrique ne dispose d’aucun système permettant la coupure générale du circuit. Il s’agit majoritairement du disjoncteur de branchement localisé à proximité du tableau.

Comment lire un diagnostic électrique ?

Eléments présents dans le rapport écrit du diagnostic
Date où le diagnostic est réalisé et de la remise du rapport au propriétaire
Adresse, localisation du logement
Objectif(s) du diagnostic électrique
Les points de contrôle réalisés ainsi que ceux qui n’ont pas pu être effectués
Anomalies constatées avec les classifications et description des risques pour chaque anomalie
Parties du bien non visitées pour cause de difficulté d’accès
Commentaires du diagnostiqueur

Diagnostic électrique location

C’est depuis le 1er janvier 2018, dans le cadre de la loi ALUR, que le diagnostic électrique location doit être fourni dans le Dossier de Diagnostics Techniques pour la signature du bail. Selon l’Article R134-10 du Code de la construction et de l’habitation, l’état de l’installation intérieure d’électricité est réalisé dans les parties privatives des logements en copropriété.

Le bailleur est dans l’obligation de transmettre le diagnostic électrique au locataire lors de la signature du bail, sous peine de se voir sanctionné par le tribunal d’instance des dédommagements à fournir en cas de recours.

Tarifs diagnostic électrique

Source : Travaux.com

Prix minimumPrix moyenPrix maximum
Tarifs Diag appartement T1110 € TTC125 € TTC140 € TTC
Tarifs Diag T2120 € TTC135 € TTC150 € TTC
Tarifs Diag T4130 € TTC145 € TTC160 € TTC
Tarifs Diag maison 3 pièces140 € TTC155 € TTC170 € TTC
Tarifs Diag maison 5 pièces140 € TTC165 € TTC190 € TTC

Quelle est la durée de validité d'un constat d'électricité ?

Lors de la signature d'une transaction immobilière ou d'un contrat de location, le rapport d'état des installations électriques obligatoire doit être réalisé jusqu'à 3 ans avant la vente et 6 ans avant le bail. S'il n'est plus valable, l'acheteur ou le locataire peut demander à modifier le prix, ou bien à annuler la transaction.

Diagnostic immobilier électricité : comment faire ?

L'avis des experts immobiliers de DIMO Diagnostic

Vous souhaitez obtenir un diagnostic électrique pas cher ? Profitez-en pour réaliser l'ensemble tous les diagnostics immobiliers obligatoires et ne payer qu'un seul déplacement. Un choix économique, écologique et qui vous permettra d'obtenir le meilleur prix du marché en France !

Benjamin LORIN - CEO, DIMO Diagnostic

Économisez jusqu'à 150€ sur vos diagnostics immobiliers