Éco-construction, tout ce que vous devez savoir pour vous lancer

éco-construction en bois

Également connu sous le nom de “construction durable”, le concept de l’éco-construction est apparu au cours des années 60. Dès lors, il visait à intégrer une notion de respect de l’environnement dans le processus de construction des bâtiments. Aujourd’hui, ce type de construction s’avère être une révélation dans le secteur du bâtiment, et nous allons vous en dévoiler les raisons dans cet article.

L'éco-construction en vidéo

Qu'est ce que c'est ?

Commençons par définir plus clairement la notion de construction durable. Pour faire simple, l’éco-construction est un moyen d’associer développement urbain et protection de notre environnement.

Elle désigne donc un ensemble de méthodes faites pour mettre en avant la protection de l’environnement, et obtenir de hautes performances énergétiques.

Car contrairement à ce que l’on pourrait croire, dépenses énergétiques ne riment pas toujours avec forte pollution ! En effet, ces maisons misent sur des matériaux et des techniques de construction bien spécifiques afin de favoriser des solutions naturelles. Le but étant de réduire la consommation d’énergie et d’optimiser la santé des occupants.

Ainsi, un bâtiment suivant une démarche écologique s’engage en trois points :

  • Mettre en place un chantier à faibles nuisances
  • Être qualifié comme bâtiment RGE, c’est-à-dire Reconnu Garant de l’Environnement
  • Avoir une gestion optimale des déchets de chantier pour réduire la pollution

Pourquoi se tourner vers ce type de construction ?

Ce mode de construction implique une certaine transition, aussi bien pour ses habitants que pour les constructeurs. Contrairement au modèle traditionnel de construction, les matériaux et les moyens employés varient sensiblement. Alors, pourquoi se tourner vers l’éco-construction ?

Au moment où nous écrivons, le secteur du bâtiment constitue 25% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde. En France, il représente à lui seul 44% des émissions ! Cela fait donc de la construction un immense facteur de pollution, sur lequel il est important d’agir afin de ne pas dégrader l’environnement.

Par ailleurs, ces logements représente une opportunité importante d’éviter des pertes énergétiques inutiles, et donc d’éviter le gaspillage. Elle fait en sorte d’optimiser l’isolation thermique d’un bâtiment, et d’y intégrer des équipements issues de nouvelles technologies moins énergivores basse consommation par exemple.

Les consommations énergétiques de ces bâtiments sont largement plus bas que la moyenne. En effet, la performance énergétique du bâtiment est très forte. Sur le long terme, vous allez réaliser des économies !

Il faut savoir qu'il est tout à fait possible de transformer son habitat classique. Pour cela, adressez vous à un professionnel agréé. Il vous sera également possible d'entreprendre des travaux de rénovation énergétique visant à l'amélioration l'efficacité énergétique. N'hésitez pas à demander votre diagnostic de performance énergétique à Dimo Diagnostic. Vous pourrez ainsi connaître votre étiquette énergétique et ainsi améliorer la performance énergétique de votre bâti.

Celle-ci se montre aussi avantageuse pour les entreprises, compte tenu des économies qu’elle peut conférer. Le premier avantage est financier, avec une facture énergétique moindre. L’investissement des locaux est alors vite rentabilisé ! La santé des salariés est également assurée, grâce à des infrastructures optimisées pour procurer un air plus sain et une meilleure étanchéité.

Enfin, passer au “vert” est une bonne manière d’apporter une image dynamique et moderne à une entreprise.

Quels sont les enjeux ?

En tant qu’innovation au service de la protection de la qualité environnementale, ce logement écologique voit de nombreux enjeux se dresser face à elle. L’enjeu essentiel est donc de pouvoir construire des logements à impact carbone neutre, et qui soient sains pour leurs habitants.

Un autre enjeu important lié à la protection de l’environnement est d’avoir un recours extrêmement faible aux énergies fossiles, en encourageant le déploiement des énergies renouvelables.

Plus que de simples bâtiments verts, la construction écologique tend à se développer de manière plus large, à être démocratisée. Derrière son développement se cache une perspective d’avenir pour la construction, qui ferait évoluer les critères tant pour les matériaux, que pour la performance énergétique… Il sera donc important de pouvoir rendre ce mode de construction abordable, notamment par un plus large enseignement des compétences nécessaires. Le prix des matériaux est également un point à ne pas négliger.

D’autre part, le fait d’habiter un logement éco-responsable incite à une consommation énergétique plus réfléchie. Cela permet de sensibiliser les habitants à un usage raisonnable des énergies, qui ne peut qu’aider à réduire les émissions.

Il en existe 4 types :

Comment réaliser son éco-construction ?

Réaliser un tel projet nécessite l’expertise d’un architecte, qui pourra évaluer les possibilités et les meilleures options compte tenu de votre localité et de votre consommation. Un architecte envisagera la construction de manière différente en fonction des besoins des futurs habitants. Par exemple, une famille consomme plus qu’une personne seule. Celui-ci pourra également privilégié des matériaux à haute performance énergétique.

Ainsi, l’architecte va vous aider au cours d’étapes somme toutes classiques, comme pour choisir le style esthétique de votre bien ou optimiser l’espace de votre logement. Toutefois, certaines étapes supplémentaires entrent dans le cadre de cette construction, et votre architecte devra :

  • Établir un plan à partir de connaissances dans le domaine des économies d’énergie et des matériaux verts.
  • Étudier la question de l’humidité et de l’aération au sein de votre logement
  • Étudier les conditions climatiques de votre région de sorte à exploiter le plein potentiel du terrain. Cela signifie d’étudier le positionnement de la maison, le vent, les heures d’ensoleillement, la nature du terrain…

Quels matériaux utiliser ?

Comme nous l’expliquions, l’éco-construction est caractérisée par des matériaux plus responsables et durables. De ce fait, le choix des matériaux employés se fait selon leur cycle de vie, c’est-à-dire l’énergie requise pour les extraire, les transporter, les poser et bien sûr les entretenir. Le recyclage est également un aspect important dans une approche écologique.

L’architecte ou le constructeur chargé du projet pourra librement évaluer les meilleures options présentes parmi les différents matériaux disponibles. Bien souvent, les matériaux utilisés sont :

  • La pierre.
  • Le bois.
  • La terre crue.
  • La paille.
  • Le chanvre.
  • Le liège.

Avantages des matériaux

La pierre : Les matériaux de construction de la pierre sont présents depuis des millénaires. La pierre est recyclable et durable. Il existe plusieurs types de matériaux à partir de la pierre :

  • la chaux.
  • le ciment.
  • le béton.
  • la brique.
  • le marbre.
  • etc.

Attention, le ciment est l'un des produits qui contribuent le plus aux émissions de gaz à effet de serre. Sa quantité est généralement limitée.

Le bois : L’avantage principal du bois est sa capacité à se décomposer naturellement au fil du temps. Cela signifie que vous ne serez pas contraint de le brûler ou de le détruire pour l’éliminer. De plus, il est facilement recyclable. Le bois contribue également au développement des écosystèmes. Les émissions de gaz à effet de serre sont très limitées par sa mise en œuvre. Plusieurs essences sont disponibles :

  • le pin.
  • le chêne.
  • le frêne.
  • le peuplier.
  • etc.

La terre crue : La terre crue est idéale. Elle permet de réguler l'humidité dans l'air et ainsi permet une bonne isolation contre les éléments extérieurs. Elle est facile à travailler : on peut créer des murs, des poteaux, etc. La terre crue permet d'obtenir des constructions plus légères et donc de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

La paille : La paille est également un matériau naturel de grande valeur. Elle permet d'obtenir des bâtiments très écologiques et qui sont également très isolants. Grâce à elle, les déperditions thermiques seront un mauvais souvenir. En plus, elle contribue à la protection du sol en limitant le phénomène des inondations. Les émissions de gaz à effet de serre sont aussi très limitées.

Le chanvre : Le chanvre est un matériau naturel, biodégradable et réutilisable qui ne contribue pas à l'effet de serre. En utilisant du chanvre pour la construction, on limite les émissions de gaz à effet de serre. Le chanvre peut être utilisé comme isolant thermique, acoustique et hygiénique.

Le liège : Le liège est un produit naturel qui n’est pas périssable. Il peut être réutilisé et recyclé. Il est souvent utilisé comme isolant thermique, acoustique et hygiénique, notamment dans les matériaux de construction. L’utilisation de liège à des fins de construction peut contribuer à limiter les émissions de gaz à effet de serre et l’utilisation des ressources naturelles.

Matériaux éco-construction
Les matériaux nécessaire à la construction des ces habitations.

Quelles énergies pour l'éco-construction ?

La construction écologique utilise des énergies non polluantes, ainsi que des énergies renouvelables. Cela a pour avantage d'économiser les ressources naturelles et d'éviter les émissions de gaz à effet de serre, en plus d'être une source d'économie pour les ménages.

Pour l’éco-construction, les principales sources d’énergie utilisées sont le bois, le gaz, le fioul et le charbon. Le bois est la ressource naturelle la plus répandue et la plus écologique. Il est considéré comme une énergie renouvelable qui contribue à la préservation des forêts.

L’utilisation du gaz naturel dans les bâtiments réduit les émissions de gaz à effet de serre. L’utilisation du fioul et du charbon dans les bâtiments a un impact moins fort sur l’environnement, mais contribue à la pollution de l'air. Le gaz naturel et le fioul sont plus propres que le charbon.

Quel prix ?

La construction écologique est une construction qui se fait dans un souci de développement durable. Elle peut être plus chère qu'une construction classique, mais elle offre des avantages en termes de bien-être et d'économie. Même si la construction écologique a un coût plus élevé que la construction classique, en termes d’économie, elle représente une bonne affaire.

Le prix de ce type de construction varie de 1000€ à 1800€ au m².

Ce prix varie en fonction du type de matériaux utilisés et du type de construction. Le coût du terrain est également un facteur à prendre en compte. Le coût global du projet est variable, car il dépend du type d’éco-construction, de l’emplacement de la future maison, de la surface habitable et des matériaux utilisés.

Existe t-il des aides pour transformer ou construire mon éco-construction ?

Oui il existe des aides, notamment financières. Plusieurs dispositifs sont à votre disposition :

  • Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)
  • L’éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ)
  • Le prêt à taux réduit d’accession sociale (PRAS).
  • Vous pourrez également bénéficier de l'aide de l'ANAH.

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de dimo 💌