Maison positive : explication, prix, bénéfices et inconvénients

Maison positive : explication, prix, bénéfices et inconvénients

La maison positive commence à gagner du terrain auprès des constructeurs ayant adopté une démarche écologique. En effet, dans un contexte de plus en plus propice à la transformation écologique et à la démocratisation des installations solaires en France, la maison à énergie positive commence à trouver sa place dans ce nouveau monde écologique.

Mais qu'est-ce donc qu’une maison à énergie positive ? Quels avantages, quels inconvénients ? Nous répondons à toutes vos questions dans cet article.

Bienvenue dans la maison du futur, la maison à énergie positive.

Qu'est-ce qu'une maison à énergie positive ?

la maison à énergie positive, aussi appelé bâtiment à énergie positive ou BEPOS est un tout nouveau concept et pour le moins révolutionnaire qui devrait définir de nouvelles normes de construction dans un futur proche. Le principe même du logement positif est particulièrement simple et intuitif : il s’agit pour les habitants de produire plus d'énergie qu’ils n’en consomment . Ce bilan énergétique positif est calculé sur une échelle d'un an et prend en compte toutes les consommations, y compris le chauffage, la ventilation, les divers appareils électriques et même l'éclairage.

Afin de limiter au maximum son impact sur l'environnement, la maison à énergie positive a d'abord optimisé sa conception sur un point de vue bioclimatique : l’agencement intelligent des pièces pour récupérer le plus d’ensoleillement tout au long de la journée. Aussi, veillez à optimiser les espaces pour éviter les déperdition de chaleur. La production d'énergie sera, quant à elle, assurée par des sources d'énergie renouvelables telles que :

  • Energie éolienne.
  • Energie solaire (photovoltaïque).
  • Pompes à chaleur géothermiques.
  • Aérogénérateur.

Les règles a respecter pour considérer qu’une maison est à énergie positive

Pour qu'une maison soit considérée comme positive, elle doit générer de l'énergie propre et nécessaire à son propre fonctionnement. Tous ses besoins quotidiens doivent pouvoir être satisfaits par ses propres installations domestiques.

Il y a donc plusieurs prérequis pour assurer le fonctionnement normal de votre maison à énergie positive :

  • Isolation thermique irréprochable minimisant les pertes.
  • La maison doit être placée stratégiquement (principalement pour les installations photovoltaïques).
  • La consommation d'eau chaude, de ventilation et de chauffage doit être minime mais particulièrement efficace pour que l’énergie produite par la maison soit suffisante. Vous pouvez d'ailleurs évaluer votre niveau de performance énergétique grâce à une étude thermique.
  • Un chauffe-eau alimenté par une énergie propre permettant de chauffer l'eau sanitaire.
  • La lumière à l’extérieur du bâtiment provenir de sources de lumière naturelle.
  • Le système de récupération d'eau de pluie n’est pas obligatoire mais comporte un réel atout.

Ainsi, une maison à énergie positive est un mélange entre un lieu de vie agréable et une conception intelligente . La performance énergétique de cette maison repose sur la faible consommation des systèmes de pompe à chaleur, d'énergie thermodynamique et des autres équipements présents.

Assurer une bonne production solaire en amont de la construction est également une nécessité.

Maison positive moderne
Exemple d'une maison à énergie positive

Quels sont les avantages et inconvénients de la maison positive ?

Les avantages

Vous l’aurez compris, la conception d’une maison à énergie positive est respectueuse de l'environnement, mais d'autres avantages existent :

  • Réduire les coûts énergétiques : par votre propre production, vous deviendrez votre propre producteur d'énergie
  • Réduire votre empreint environnementale : une étape importante pour une transition énergétique réussie
  • Vous serez indépendant du réseau électrique et des fluctuations des prix de l'électricité et du gaz
  • Si le logement produit plus que nécessaire, vous pourriez revendre cette énergie au fournisseur via le réseau électrique
  • Par la suite, vous pourrez facilement vendre votre maison à énergie positive. Beaucoup d'acheteurs en sont aujourd’hui intéressés et sont disposés à payer plus chers pour ces prestations.

Les inconvénients

Par chance, ce type d'habitation dénombre beaucoup plus d’avantages que d’inconvénients, mais l'important est que vous ayez toutes les informations, qu’elles soient aussi bien positives que négatives :

  • Encore peu de constructeurs sont capables de réaliser ces travaux dans leur intégralité. En effet, la construction de ce type de bâtiment requiert diverses compétences.
  • Il existe un facteur d'efficacité non négligeable. Votre habitation aura besoin de soleil pour performer.
  • Les matériaux utilisés doivent être performants pour assurer la qualité et la fiabilité du courant continu.
  • Il est très difficile de transformer sa maison en maison positive. A l’heure actuelle, acheter ou construire la maison a énergie positive restent les moyens les plus facile pour profiter de ce type de logement.

Quelles différences entre maisons à énergie positive, maisons passives et maisons BBC ?

Une maison basse consommation (BBC) désigne une maison à très faible consommation d'énergie. Ce type de logement est devenue la norme de construction de la réglementation thermique en 2012 (RT 2012). Celui-ci est encadré par le label BBC.

Les maisons passives sont des maisons où la consommation d'énergie est compensée par la production d'énergie. Elles sont neutre en termes de consommation d'énergie. Elles ne sont soumise à aucun label reconnu par l'état. Cependant, il existe des labels Passivhaus et EnerPHit.

En comparaison, l'habitation positive va plus loin. Sa consommation d'énergie est inférieure à sa production d'énergie. Il deviendra la norme de la RE 2020.

Type d’habitationConsommation de chauffage (en kWh/m2/an)Consommation d’énergie primaire* pour l’électricité (en kWh/m2/an)
Maison BBC50 kWh/m2/an d’énergie primaire consommée (chauffage et éclairage)
Maison passive15 kWh/m2/an120 kWh/m2/an
Maison positive12 kWh/m2/an100 kWh/m2/an/td>

Comment transformer son habitation en maison positive ?

Transformer une habitation en maison positive reste un challenge compliqué. En effet, il n’est pas aisé de réussir à atteindre la parfaite bascule entre création et consommation d’énergie en transformant de vieilles maisons. Cependant, des travaux efficaces peuvent vous en rapprocher.

Quelques étapes pour transformer votre maison en une maison à énergie positive :

  • Remplacer les vieux matériaux (portes, fenêtres, etc.)
  • Remplacer vos vieux équipements (chauffage, chauffe-eau...) et investir dans des équipements plus respectueux de l’environnement.
  • Produire votre propre courant

Viser l'autoconsommation n’est pas impossible en fonction de votre logement actuel. En revanche, construire une maison à énergie positive reste le moyen le plus efficace pour atteindre l'objectif d’une maison positive 100 % autosuffisante.

💡 Bon à savoir

Il vous est possible d’utiliser une aide financière (ex. CEE) pour réaliser vos travaux.

Comment construire une maison à énergie positive ?

Lorsqu’il s’agit de faire construire une maison neuve, la réduction des consommations énergétiques doit passer par une architecture bioclimatique performante et l’installation d'équipements électriques et thermiques efficaces.

Vous pourrez choisir le bois comme matériau de structure principal de la maison. Il est une excellente source de performance énergétique positive. En choisissant une maison compacte, vous réduirez encore plus les points d'échange de chaleur avec l’extérieur. L’aménagez des pièces supplémentaires, telles que caves, débarras, buanderies ou garages renforcera l'isolation de la maison contre le froid et le vent. Pensez également à isoler vos pièces basses comme le sous-sol. Cela vous fera gagner en efficacité pour maintenant un bon équilibre énergétique de votre maison.

Les équipements choisis et en particulier les équipements de chauffage doivent favoriser les énergies renouvelables et envisager des options d'économie d'énergie. Comme :

  • La géothermie
  • Les panneaux solaires.

Il vous sera également possible d’installer une dalle chauffante pour lutter contre les pertes d’énergies par le sol.

Pour assurer une bonne qualité de l'air intérieur, pensez à utiliser une thermopompe. Pour l'éclairage, privilégiez les ampoules basse tension. En termes d'isolation, le coton végétal est une excellente solution pour isoler et imperméabiliser les plafonds et les murs de la maison.

Il vous faudra à tout prix éviter les ponts thermiques ! N'hésitez pas à parsemer votre terrain de conifères du nord et de feuillus du sud, vous profiterez de leur ombre en été, et ils laisseront passer la lumière en hiver.

Quel prix pour une maison à énergie positive ?

Qu'elle soit neuve ou ancienne, une maison à énergie positive a un certain coût.

Lors d’une transformation d’un bien en maison positive, le coût des travaux d'amélioration est élevé. En effet, il vous faudra procéder au remplacement de toutes les ouvertures n’étant pas équipées d'une isolation renforcée. Ces travaux doivent également inclure l'élimination de toutes les déperditions de chaleur. L'isolation des murs, qu’ils soient extérieurs ou intérieurs, des cloisons, des sols, des toitures et des combles est également importante. Enfin, l'installation de matériels de production ou de captage d'énergie fait également monter le prix de ces types de logements.

Dans le neuf, tous ces éléments doivent également être inclus dans le coût de construction.

Il vous faudra compter entre 1300€ /m² et 3000€ /m². Ces tarifs dépendront du constructeur certifié mais aussi de la configuration de la maison. Par conséquent, le coût au mètre carré d'une maison de plain-pied coutera moins cher qu’une maison à étage.

Cependant, gardez en tête que même si le coût initial est élevé, les économies futures compenseront les coûts engagés pendant la construction. De même, lorsque l'électricité excédentaire générée par les panneaux solaires sera vendue. Cela signifie que la maison à énergie positive offrira une rentabilité intéressante par la suite.

Quelles évolutions concernant la réglementation ?

La « réglementation du bâtiment responsable 2020 » ou RBR 2020 devrait remplacer les normes actuelles du Code de la réglementation thermique de 2012. Il s'applique à tous les bâtiments pour lesquels des permis de construire ont été délivrés à partir du 1er janvier 2021. La RBR 2020 intègre les exigences des bâtiments à énergie positive, c'est pourquoi, il a fait du BEPOS la norme pour les maisons neuves.

En parallèle, les acquéreurs qui souhaitent que leur logement réponde aux critères de la maison positive peuvent se tourner vers le label BEPOS Effinergie.

En s’imposant comme la maison consommant plus d'Energie qu’elle n’est consomme, celle-ci va profondément modifier le degré d'exigence environnementale des nouveaux bâtiments.

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de dimo 💌