Vendre son appartement : 8 étapes pour réussir sa vente

Vendre son appartement : 8 étapes pour réussir sa vente

Vendre son appartement peut s’avérer difficile et chronophage lorsque ce n’est pas notre métier. Pourtant, les mêmes étapes sont appliquées pour chaque vente immobilière. Si vous souhaitez vendre votre appartement facilement, vous pouvez suivre 8 étapes précises. Découvrez-les dès maintenant !

Bien vendre son appartement en 8 étapes

1. Choisir une agence immobilière

Dès les premiers instants de la mise en vente, le vendeur peut rapidement se rendre compte qu’il est compliqué de vendre son bien immobilier aux meilleures conditions.

Ce que nous conseillons généralement est de faire appel à une agence immobilière. Celle-ci se chargera de la gestion de l’appartement. Deux points importants devront être pris en compte : le prix et la qualité du service.

Tarifs d’une agence immobilière

Diverses offres sont proposées sur le marché des agents immobiliers. Que vous fassiez appel à un agent immobilier en agence ou indépendant, les prix peuvent varier du simple au double. Tous, ne pratique pas les mêmes tarifs. Chaque agent immobilier est libre de proposer son propre pourcentage de commission. L’agent immobilier qui possède une carte professionnelle prend en moyenne 7 à 30 % d’honoraires sur le prix de vente.

Mais des agences immobilières 2.0 ont vu le jour. Elles proposent des frais d’agence fixe. Les commissions les plus basses qui peuvent être trouvées en fixe sont de 2 900 €. Ensuite les agences positionnées sur ce créneau proposent des frais fixes à 4 900 €.

Nous invitons les futurs vendeurs à approfondir leurs connaissances sur les commissions d’agent immobilier.

La qualité de service

Si les tarifs vous importent peu ou que vous avez besoins de plus de critères de sélection, il faudra se concentrer sur la qualité du service proposé. Quels sont tous les services compris dans la prestation ? Avez-vous réellement besoin de tout ce qui est proposé ? Nécessitez-vous un suivi plus approfondi pour la gestion de la vente ? Il est important de bien discuter avec votre agent ou mandataire. La compréhension de votre projet immobilier est indispensable. Afin que le projet de vente se déroule de la meilleure des façons, nous conseillons d’être accompagné de A à Z.

Comment vendre son appartement sans agence ?

Bien que nous conseillions de faire appel à un professionnel concernant la vente d’un bien, il est entièrement possible de vendre son appartement sans agence.

Pour vendre votre bien seul et dans de bonnes conditions, vous pourrez suivre les étapes suivantes. Elles vous permettront de ne rien oublier.

2. Faire estimer le prix de vente

Dès lors que vous proposez un appartement en vente, il est nécessaire de l’estimer. En effet, chaque bien possède une valeur particulière. Deux biens identiques en surface n’auront pas la même valeur s’ils ne sont pas situés au même endroit. Dans un premier temps, vous pourrez l’estimer en ligne. Privilégier un outil qui intègre un maximum de paramètre. Au plus il possèdera de critères, plus précise sera l’estimation.

Cependant, il est vivement recommandé de faire appel à un professionnel. Un expert immobilier de votre secteur saura vous donner le prix le plus juste.

3. Bien choisir le mandat de vente

En passant par un professionnel, une étape est primordiale : le choix du mandat de vente. Il lie le propriétaire vendeur à une agence immobilière de façon exclusive ou non. Ce mandat cède certains pouvoirs au mandataire. Il possèdera alors différents droits selon le mandat choisi. Ce contrat obligatoire et doit présenter des informations réglementaires. Il prend notamment en compte l’identité de chaque partie et la description du bien.

Quel que soit le mandat, celui-ci dure 3 mois et il est reconductible.

Actuellement 4 mandats peuvent être proposés. Chacun possède ces propres caractéristiques. Voulez-vous que plusieurs agences affichent votre bien ? Souhaitez-vous proposer le bien de votre côté également ? Le choix du mandat dépendra de votre besoin et de votre implication dans la vente de l’appartement. Voici les quatre mandats existants ainsi que leurs caractéristiques principales :

Le mandat de vente exclusif : Une seule agence pourra proposer le bien immobilier sur le marché. Ni le mandant, ni une autre agence prendre la main sur la vente de l’appartement.

Le mandat semi-exclusif : Une seule et unique agence pourra vendre le bien. Cependant, en tant que vendeur, vous pourrez aussi faire des démarches de vente de votre côté.

Le mandat simple : Dans ce cas précis, aucune agence ne possède d’exclusivité. En effet, le mandat peut être donné à autant d’agence et de mandataire que souhaité. Le particulier peut continuer vendre son bien de son côté.

Le mandat co-exclusif : Ici, plusieurs agences possèdent l’exclusivité du bien immobilier. Le particulier ne peut pas proposer le bien de lui-même sur d’autres sites ou effectuer une vente lui-même.

4. Réaliser les diagnostics immobiliers obligatoires

Afin de pouvoir vendre votre bien, différents diagnostics immobiliers doivent être réalisés. Ils ont pour but de faire connaître à l'acheteur toutes les informations relatives au bien. Cela évitera le vendeur d’être mis en cause pour vices cachés. Afin de vendre correctement votre appartement, il faut fournir des diagnostics immobiliers. Il faut idéalement les avoirs dès les premières visites. Depuis le 1er juillet 2021, il est même obligatoire d’avoir le DPE pour la réalisation d’une annonce immobilière.

Il existe aujourd’hui une dizaine de diagnostics immobiliers.

Vous vendez votre appartement et vous avez besoin de diagnostics ? Demandez un devis !

5. Rédiger votre annonce immobilière

Une annonce immobilière, en ligne ou en physique, permettra de mettre votre bien en avant. Elle informe et donne envies aux futurs acquéreurs potentiels de venir visiter le logement. Des acheteurs en recherche active regardent régulièrement les offres. Il est important de proposer une annonce qui soit attractive, avec un maximum d’informations.

Afin de bien présenter l’appartement, réaliser de jolies photos est indispensable. Elles donneront envies aux acheteurs d’en savoir plus. Une description précise permettra à l’acheteur et au vendeur de gagner du temps. En effet, au plus il y a d’informations dans la description, au plus les acheteurs supposés qui se présenteront seront réellement intéressés. Vous pouvez donner les informations suivantes :

  • Type d’habitation
  • Nombre de pièces
  • Superficie du bien immobilier
  • Résultat du diagnostic de performance énergétique
  • Emplacement : ville, quartier
  • Commerce de proximité, transport en commun…
  • Stationnement : place de parking, garage…

6. Choisir l'avant-contrat de vente immobilière

Lorsqu’un accord avec l'acheteur est trouvé, vous devrez signer un avant-contrat. Il établira légalement son engagement et les conditions de la vente du bien. Cet avant-contrat est un prélude à la signature de l'acte de vente. Trois mois sont généralement prévu pour laisser du temps au notaire pour les vérifications d'usage et le temps à l'acheteur de finaliser le financement si nécessaire. Il existe deux types différents d'avant-contrats : une promesse de vente ou un compromis de vente.

La promesse de vente, aussi appelée promesse unilatérale de vente, engage le propriétaire. Il réserve son bien immobilier pour un acquéreur. La réservation est limitée dans le temps pour les deux parties. Ce contrat comprend de nombreuses conditions suspensives. Elle contient également une indemnité versée par l’acheteur qui peut atteindre 10 % du prix de vente. Si l’acheteur décide de casser le contrat, alors le vendeur touchera l’indemnité.

Le compromis de vente ou promesse synallagmatique de vente engage les deux parties. L’acheteur fait un dépôt de garantie, mais il possède 10 jours de rétraction. Les jours courent à partir de la réception du contrat.

Une fois le compromis ou la promesse de vente signé, il faudra procéder à l’acte de vente final.

7. L’acte de vente : la dernière signature

Il existe un délai de plusieurs mois entre la signature du compromis ou de la promesse et celle de l’acte de vente. Il est nécessaire au notaire pour vérifier que tous les documents fournis sont en règle. Ce temps permet aussi à l’acheteur de finaliser son dossier de financement. Une fois validé, il pourra procéder au paiement le jour de la signature de l’acte de vente.

Chez le notaire, plusieurs étapes seront indispensables. Dans un premier temps, il lira le contrat à voix haute. L’acheteur et l’acquéreur doivent tous les deux être présents pour cette lecture. La lecture permettra de relever des informations erronées ou qui nécessitent des modifications.

Une fois que le contrat est validé par toutes les parties, alors ils procéderont à la signature de l’acte authentique de vente.

8. Les annulations particulières d’une vente immobilière

L’annulation d’une vente n’est pas impossible. Cependant, l’annulation doit répondre à des motifs très particuliers ou entrer dans des délais prédéfinis.

Tout d’abord, si un compromis de vente a été signé, l’acheteur dispose d’un délai de rétraction de 10 jours. Cette annulation intervient uniquement avant l’acte de vente.

En revanche, une annulation post-acte authentique peut être demandé pour les motifs suivants :

  • vices cachés
  • dols
  • lésions
  • refus de prêt
  • exercice du droit de préemption
  • apparition de servitudes

Si c’est votre cas et que vous vous demandez comment vendre votre appartement, n’hésitez pas à vous rapprocher de professionnels qualifiés.

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de dimo 💌