Diagnostic electrique : état, validité, anomalies, prix

Diagnostic electrique : état, validité, anomalies, prix

Le diagnostic électrique est obligatoire en cas de vente ou location. Sa validité est de 3 ans. Le prix du diagnostic éléctricité varie entre 50 à 90€. Il y a plusieurs diagnostics à faire effectuer et tous les diagnostics ont des caractéristiques bien distinctes.

✅ Qu’est-ce qu’un diagnostic électrique ?

✅ Qui fait le diagnostic électrique ?

✅ Quand faire le diagnostic électrique ?

✅ Comment se passe un diagnostic électrique ?

✅ Installation électricité : quelles sont les anomalies et risques ?

✅ Le diagnostic électrique est-il obligatoire ?

✅ Quelle est la validité du diagnostic électrique ?

✅ Diagnostic électrique : comment il se déroule ?

✅ Quel est le coût d'un diagnostic électrique ?

✅ Diagnostiqueur électrique certifié

Qu’est-ce qu’un diagnostic electrique ?

Le diagnostic de l'installation électrique a pour objectif d’identifier les risques pouvant porter atteinte à la sécurité des personnes. Le diagnostiqueur contrôlera notamment les éléments suivants de l'installations intérieures d'électricité :

- Interrupteurs et sectionneurs

- Fusibles, disjoncteurs, dispositifs différentiels

- La prise de terre et les liaisons équipotentielles

- Les classes de matériels électriques et différents modes de pose.

Il vérifiera également dans les salles d’eau que les distances de protection minimales sont respectées entre les points d’eau et les prises électriques.

Le saviez-vous ? Selon l’Observatoire National de la Sécurité Électrique (ONSE), on dénombre chaque année 50.000 incendies, 40 électrocutions, 3000 électrisations liés à des installations électrique défectueuses.

diagnostic-immobilier-tableau-electrique.jpeg

Qui fait le diagnostic électrique ?

L’état des installations électriques doit être réalisé par un professionnel de l’immobilier disposant d’une certification soit un diagnostiqueur immobilier qui est certifié par un organisme accrédité par la COFRAC et doit bénéficier d’une RCP (responsabilité civile professionnelle)

Quand faire le diagnostic électrique ?

Vous devez faire réaliser un diagnostic installation électrique obligatoire sur les parties privatives de votre bien immobilier à usage d’habitation si vous souhaitez le vendre/louer et qu’il comporte une installation électrique de plus de 15 ans. 

En revanche, vous pouvez être dispensé de diagnostic électriques si vous avez une attestation de conformité produite par un organisme agrée si l’attestation a été établis depuis moins de 6 ans.

Dans le cas du diagnostic electrique location de votre bien :

La loi ALUR ou loi pour l’Accès au Logement et un Urbanisme Rénové de 2014 à décider de fournir obligatoirement un diagnostic qui controle l'installation électrique pour les logements loués. La nouvelle réglementation s’applique de la manière suivante :

  1. Les logements situés dans un immeuble collectif dont le permis de construire a été délivré avant le 1er janvier 1975, le présent décret entre en vigueur pour les contrats de location signés à compter du 1er juillet 2017.
  2. Pour les autres logements, le présent décret entre en vigueur pour les contrats de location signés à compter du 1er janvier 2018.

Comment se passe un diagnostic électrique ?

L’article L 134-7 du code de la construction et de l’habitation fixe les modalités de contrôle (cf. norme XP c 16-600) et le contenu de ce diagnostic électrique obligatoire. L’article prévoit le contrôle de 6 points de contrôles à partir du tableau électrique, voir image ci-dessous (l’appareil général de commande ou disjoncteur) Le diagnostiqueur immobilier réalise des examens visuels, des essais et mesures afin d’identifier, au regard des exigences de sécurité pour l’habitant ou futur acquéreur, les caractéristiques de l’installation.

Voici les 6 points de contrôles de sécurité :

diagnostic-electrique-installation.jpeg

  1. L’appareil général de commande et de protection et de son accessibilité : le diagnostiqueur immobilier vérifie que le disjoncteur soit facilement accessible et qu’il permet en cas d’urgence, de couper l’alimentation électrique ;

  2. S’assurer que au moins un dispositif différentiel de sensibilité approprié aux conditions de mise à la terre,à la base de l’installation électrique : ces dispositifs représentent une mesure de protection contre les contacts accidentels d’une personne avec un conducteur sous tension ;

  3. Un dispositif de protection contre les surintensités adapté à la section des conducteurs, sur chacun des circuits : le but de ces protections osont d’éviter les échauffements anormaux de conducteurs qui provoque des incendies ;

  4. Une liaison équipotentielle et une installation électrique adaptées aux conditions particulières des locaux contenant une baignoire ou une douche : la liaison équipotentielle permet d’éviter à une personne de rentrer en contact simultané avec deux éléments conducteurs accessibles au toucher (ballon d’eau chaude, machine à laver) en les reliant entre eux.

  5. Les matériels électriques inadaptés à l’usage ou présentant des risques de contacts directs avec des éléments sous tension : le diagnostiqueur partira à la chasse aux fils électriques dénudés, aux matériels électriques vétustes ou non conformes et qui peuvent représenter un danger important;
  6. Les conducteurs non protégés mécaniquement : à l’exception des points lumineux, les conducteurs doivent être placés dans des câbles, goulottes et autres plinthes pour les protéger d’un contact direct.

Si des anomalies sont repérées lors du diagnostic électricité par le diagnostiqueur immobilier, elles sont détaillées dans le rapport et les risques qui en découlent sont cités. Il est fortement conseillé de faire réaliser, dans les meilleurs délais et par un installateur électricien qualifié, les travaux permettant de les lever. Le rapport peut également vous proposer d’autres recommandations pour améliorer votre installation.

diagnostic-electrique.png

Nos conseils et astuces

Voici une liste des 3 défauts électriques les plus courants et nos conseils :

  1. Absence de la borne Terre : vérifiez que la borne terre existe bien et qu’elle est reliée à votre installation
  2. Absence du disjoncteur différentiel résiduel 30 mA pour la protection des personnes : ce disjoncteur est fortement recommandé sur tout le logement. Il permet de compenser l’absence de la prise terre et est primordial pour la protection des personnes.
  3. Une distance de protection insuffisante entre les points d’eau et les prises électriques/interrupteurs dans les salles d’eau

Quelles sont les anomalies et risques du diagnostic électrique ?

Les anomalies : Souvent, lors d'un diagnostic immobilier concernant l'électricité il est observé que :

✅ Certains conducteurs ne sont pas protégés.

✅ Certains câblages sont trop proches des uns des autres (il faut éviter tout contact)

✅ Le matériel installé n'est plus tout jeune et qu'il risque d'être défaillant ou vétuste. Ces différents points sont considérés comme des anomalies et doivent impérativement être rectifiés.

Les risques : Afin d'assurer la sécurité des personnes il est important de connaître les risques existants, si le système d'électricité est mal installé dans un logement. Il existe différents risques en fonctions des anomalies que l'on a énumérées ci-dessus.

✅ Le risque d'une installation électrique défaillante le plus grave est l'incendie. Il peut se produire si deux câbles se touchent ou si une partie du matériel est défaillante ou vétuste.

✅ Il peut également arriver qu'une personne s'électrocute sur un appareil dont les conducteurs ne sont pas protégés. L'électrocution est une cause fréquente de décès (en moyenne 100 par an) dans les ménages. À titre informatif, "prendre une châtaigne" est une électrisation (n'entrainant pas le décès).

Le diagnostic électrique est-il obligatoire ?

Effectivement, le diagnostic installation électrique fait partie tout comme le diagnostic gaz ou termites, de la liste des diagnostics immobiliers obligatoires.

Obligatoire pour les ventes immobilières depuis le 1er juillet 2009 et étendu aux locations depuis le décret loi ALUR du 11 août 2016, le diagnostic immobilier électrique obligatoire concerne tous les biens dont les installations ont plus de 15 ans. (article L 134-7 du code de la construction et de l’habitation). En tant que propriétaire vous êtes dans l’obligation de communiquer le compte rendu du diagnostic électricité à tout acquéreur pour une vente du bien immobilier ou pour votre futur locataire qui sera à disposition dans le dossier de diagnostic technique (DDT). L’objectif du diagnostic électricité est d’informer l’occupant du logement sur l’état de l’installation électriques pouvant représenter un danger pour la sécurité de l’habitant. Il est important de réaliser le diagnostic électricité lors d’une vente ou location de votre bien immobilier, cette prestation est réalisé par un diagnostiqueur immobilier certifié.

En cas de défaut ou non réalisation du diagnostic électricité : 


L’absence de fourniture du diagnostic électricité lors de la conclusion de la vente fait perdre au vendeur sa garantie de vice caché de la construction.

L’acquéreur peut alors :

  1. Demander l’annulation la transaction sans pénalité,
  2. Diminuer le montant payé pour la vente conclue,
  3. Obliger le vendeur à remettre en état l’installation électrique et à sa mise aux normes.

Vous engagez votre responsabilité civile et pénale du responsable de son exécution (acquéreur ou mandataire de la vente du bien immobilier) ayant mis en danger la sécurité des personnes si vous ne réaliser pas le diagnostic état de l'installation électrique qui est obligatoire.

Cette obligation, d'effectuer le diagnostic a été étendu à la location depuis le 1er janvier 2018 pour les biens plus récents et le 1er juillet 2017 pour les autres biens, selon le code de l'installation intérieure d'électricité suite au décret de la loi ALUR

💡 Si vous êtes propriétaires, sachez que depuis fin juin 2015 la norme NFC 15-100 a été mise à jour. Cette norme est la règle de l'art pour la création d'installations, la norme concernant le diagnostic électrique est quant à elle la NFC 16-600.

Nous contacter

Quel est la validité du diagnostic électrique ?

Location : la validité du diagnostic électricité est de  3 ans à compter de sa date de réalisation

Vente :  la validité du diagnostic électricité est pendant 6 ans à compter de sa date de réalisation

* Au 1er Juillet 2017, le diagnostic Électricité est devenu obligatoire pour tout les contrats de location des logements situés dans un immeuble et dont le permis de construire a été délivré avant le 1er Janvier 1975. Depuis le 1er Janvier 2018, il s'est étendu à tous les contrats de location.

Quel est le coût d'un diagnostic électrique ?

Le prix d’un diagnostic électrique obligatoire peut varier de 70€ à 140€ tout dépend de la surface du bien immobilier, que ça soit une maison ou un appartement.

Attention, le prix du déplacement peut être compris ou ajouter à la prestation du diagnostic électricité, afin de faire des économies, il vaut mieux commander le pack complet de diagnostics immobilier pour la vente ou la location de votre bien.

La réalisation du diagnostic nécessite entre 30 minutes et 2 heures sur place selon la superficie et de l’état de l’installation électrique.

Il est donc conseillé de demander des devis à plusieurs diagnostiqueurs avant de prendre une décision définitive.

Diagnostiqueur électrique certifié

Pour finir, il est impératif qu'un professionnel certifié réalise le l'expertise de l'installation électrique. Il est à même de connaître parfaitement les tenants et aboutissants d'une installation électrique. Il pourra prévenir un risque d'incendie ou d'électrocution. Par ailleurs, il permettra de rassurer vos futurs acquéreurs ou locataires lors de la vente ou location de votre bien.

💡 Conseil de l’expert :

Pour la vente, assurez-vous des compétences de l'opérateur de diagnostic qui vient réaliser le diagnostic chez vous. Beaucoup de professionnel du secteur ne maitrise pas en profondeur ce sujet. Il est important pour vous aussi d'avoir un compte rendu du rapport électrique clair et si possible illustré ; Il participera à rassurer vos acheteurs potentiels.

Pour la location, ne négligez pas cette étape, en tant que bailleur, vous pourriez être embêté si votre installation ne répond pas aux normes de décence des logements.

D'autres articles de Dimo, qui pourraient vous intéresser :

Validité diagnostic immobilier vente 2021

diagnostic immobilier : comment ça marche ?

Prix diagnostic immobilier : évolutions pour 2021

A lire aussi

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de dimo 💌