Travaux de rénovation énergétique : quelles aides en 2023 ?

travaux de rénovation énergétique : le DPE conseille

Travaux de rénovation énergétique : permettent d'améliorer les performances énergétiques d'un logement et sa classe énergétique du DPE. Il existe différents types de chantiers pour optimiser la consommation annuelle d'énergie. Comment rénover son logement ? Quels sont les coûts ? Quelles sont les aides disponibles pour les propriétaires ? Toutes les réponses ici !

Qu'est-ce qu'une rénovation énergétique ?

Le terme "rénovation énergétique" désigne tous les types de projets visant à améliorer l'efficacité énergétique de votre logement. Un projet de rénovation énergétique comprend la réduction de votre consommation d'énergie. Cela permet d'assurer ce qui suit : 

  • Le chauffage représente 60 % des dépenses énergétiques des ménages, selon l'Ademe.
  • Rejeter moins de CO2, c'est réduire votre empreinte carbone. 

Les travaux de rénovation thermique sont écologiques et économiques dans certains cas.

Pourquoi réaliser des travaux de rénovation énergétique ?

Les travaux de rénovation énergétique permettent d’optimiser les performances en énergie d’un logement individuel ou en copropriété. La consommation énergétique annuelle des habitants et les émissions de gaz à effet de serre sont des critères pris en compte lors de l’achat ou de la location immobilière.

En effet, le diagnostic de performance énergétique obligatoire (DPE), qui informe les futurs acquéreurs ou locataires, prend en compte des critères plus poussés dans le calcul depuis le 1er juillet 2021. Ces critères seront ajustés dès le 1er novembre 2021 pour les biens construits avant 1975. Avec cette réforme, les passoires thermiques et les logements étiquetés F ou G seront bannis de la location dès 2024.

Avec une étiquette énergie basse, un bien peut perdre de sa valeur immobilière, ce qui compromet la transaction avec le propriétaire. La consommation en énergie est un critère très regardé, particulièrement pour la vente d’un logement.

De plus, les pertes énergétiques dues à une mauvaise isolation thermique provoquent une hausse des factures d’énergie pour le propriétaire. Ce coût est également répercuté sur les loyers et autres charges locatives. Réaliser des travaux de rénovation énergétique permet donc de trouver plus facilement des locataires.

Enfin, renforcer l’isolation thermique d’une maison ou appartement permet d’améliorer le confort de vie au sein du logement. Ces travaux ne doivent en aucun cas être négligés !

Quels sont les travaux de rénovation énergétique ?

Lorsque l’on parle de travaux de rénovation énergétique, cela concerne les différentes catégories suivantes :

  • L’isolation thermique interne et externe
  • Le système de chauffage et sa régulation
  • La ventilation

Ces trois points concernent les principales déperditions thermiques d’une habitation, qu’il faut traiter en priorité. Par exemple, le chauffage impacte la majorité des factures d’énergies, à hauteur de 2/3. Les déperditions thermiques, qui font sortir la chaleur du bien, sont réparties de la façon suivante :

  • Toiture et combles : 30 %
  • Murs : 20 %
  • Fuites d’air par les conduits de cheminée : 20 %
  • Le vitrage des fenêtres : 15 %
  • Planchers bas (caves ou garages mal isolés) : 10 %
  • Ponts thermiques (rupture de la barrière isolante entre les étages) : 5 %

L’isolation thermique

La première partie des travaux de rénovation énergétique est de s’occuper de l’isolation thermique dans son ensemble, intérieurs et extérieurs compris. L’isolation thermique est le point principal du gain énergétique, en contenant mieux la chaleur. Ces travaux se divisent en trois phases :

  • L’isolation des murs
  • L’isolation de la toiture et des combles : peut être faite de l’intérieur ou l’extérieur
  • L’isolation des planchers bas, dont les sols et les caves

Les matériaux utilisés sont essentiellement de la laine de verre ou de bois. Concernant les combles, les travaux varient selon l’état de ces derniers :

Etat des comblesMéthode employée pour isoler
Combles perdusIsolation par soufflage de laine de verre sur le plancher des combles
Combles aménagés ou aménageablesIsolation de la toiture par l'intérieur (sous rampants)
ou une isolation du toit par l'extérieur (sarking)

Pour l’isolation des murs, vous avez également le choix entre deux méthodes d’intervention :

Technique d'isolation muraleMéthode et avantages
Isolations des murs extérieureRecouvre l'ensemble des murs de blocs d'isolant, auquel s'ajoute un enduit ou un bardage.
Opération la plus efficace, mais onéreuses
Isolation des murs intérieureInstallation des couches isolantes par l’intérieur, mais n’est pas aussi efficace.
De plus, il faut laisser quelques centimètres supplémentaires dans les espaces de vie intérieurs.

Enfin, l’isolation des planchers bas consiste à poser des couches de matériaux isolants entre les espaces chauffés et les espaces non chauffés. Là-encore, les professionnels ont le choix de poser les couches par-dessous ou dessous le sol. Cette seconde solution est idéale, car plus simple et évite de devoir refaire le sol. Il s’agit en quelque sorte d’isoler le plafond de la pièce inférieure.

isolant écologique pour rénovation énergétique
Comparatif des isolants thermiques écologiques

isolant minéral pour rénovation énergétique
Comparatif des isolants thermiques minéraux

isolant synthétique pour rénovation énergétique
Comparatif des isolants thermiques synthétiques

La rénovation du chauffage

Une fois l’isolation thermique rénovée, il faut optimiser le système de chauffage du logement. Dans la majorité des travaux envisagés, les propriétés changent de mode de chauffage en optant pour un plus écologique et moins énergivore.

C’est notamment le cas des pompes à chaleur appelées PAC air-eau. Il s’agit d’un appareil efficace qui utilise les sources d’air ou d’eau naturellement présentes pour générer de la chaleur et la distribuer à l’ensemble des appareils de chauffage comme les radiateurs. La pompe à chaleur peut facilement substituer à la chaudière traditionnelle dans le circuit de chauffage central. En optant pour une PAC, vous pouvez économiser jusqu’à 70 % sur les factures d’énergie.

Il existe deux catégories de pompes à chaleur :

Catégorie de pompes à chaleurFonctionnement
Aérothermiques (air-eau / air-air)Deux unités distinctes pour l’extérieur et l’intérieur pour le système eau-air
Système air-air tourne avec des ventilo-convecteurs dans chaque pièce
GéothermiquesDemande beaucoup de travaux car puise ses ressources
sous plusieurs mètres de profondeur. Plus coûteux

Vient ensuite les chaudières à condensation et à granulés pour les logements tournant au fioul ou au gaz, très énergivores. Ces chaudières recyclent les fumées de combustion.

Les économies possibles avec la rénovation énergétique

Parce qu'ils renforcent l'enveloppe thermique de votre maison et limitent les pertes de chaleur, les travaux de rénovation énergétique sont le moyen le plus rentable d'isoler votre maison. Il est possible d'isoler plusieurs zones de votre maison. Nous allons les examiner ensemble.

L'isolation du plafond : une priorité

Lorsqu'il s'agit de rénovation thermique, l'isolation des murs ou du plafond est souvent prioritaire. En effet, selon l'Ademe, 25 à 30 % des pertes d'énergie se font par le plafond.

Vous pouvez donc réaliser d'importantes économies d'énergie en rénovant votre toiture.

Isolation des murs, réduisant la quantité de perte de chaleur jusqu'à 25 %

Il existe deux façons d'éviter les déperditions de chaleur dans votre maison. La première consiste à isoler les murs. En effet, les murs ne représentent que 25 % des biens de la maison. 

Le plus souvent, l'isolation des murs à l'intérieur consiste à mettre un isolant directement contre le mur. Cependant, elle peut aussi se faire par insufflation. Un isolant peut être insufflé entre le mur et un mur opposé.

En plus d'être plus chère, l'isolation par l'extérieur est considérée comme plus efficace. Elle intervient généralement lors d'un ravalement de façade. Elle consiste à faire poser une isolation sur les murs extérieurs. 

Isolation des fenêtres et des portes, réduction des pertes thermiques de 10 à 15 %.

Selon l'Ademe, les fenêtres représentent 10 à 15 % des pertes de chaleur. En remplaçant vos fenêtres ou vos huisseries par d'autres plus performantes, vous limitez les infiltrations d'air.

En raison de la séparation du soleil, 7 à 10 % du gaz énergétique est pillé en moins de temps.

En termes de confort thermique et d'économies d'énergie, l'isolation des planches inférieures est judicieuse, car elles représentent 7 à 10 % de la consommation d'énergie d'une maison. Ces panneaux sont fréquemment installés au plafond de votre garage ou de votre cave. 

Vous pouvez également installer une isolation sous votre parquet ou votre carrelage. Cela peut par ailleurs vous permettre de gagner en confort acoustique !

Quelles sont les aides pour les travaux de rénovation énergétique ?

Les travaux de rénovation énergétique avec un prêt personnel peuvent coûter extrêmement cher selon le type de projet et la nature du bien. C’est pour cela qu’il existe différentes aides pour les propriétaires provenant de l’État et d’organismes. Voici les aides dont vous pouvez disposer en 2021 pour vos travaux énergétiques :

  • Programme Habiter Mieux sérénité des Aides Anah 2023 : montant maximal de 20.000 €
  • Éco-prêt à taux zéro : montant maximal entre 7.000 € et 30.000 €
  • Chèque énergie de 100 €
  • Ma Prime Rénov 2023 qui remplace le crédit d’impôts
  • Prêt de la CAF
  • TVA à taux réduit
  • Aides des communes

Ces aides financières visent à couvrir à l’ensemble des travaux énergétiques pour les propriétaires de biens individuels ou en copropriété. Cependant, les conditions d’obtention des aides sont strictes et varient selon les dispositifs. Par exemple, le logement doit être la résidence principale du demandeur pour MaPrimeRénov’. Il doit en plus avoir 15 ans minimum à la date du dépôt de dossier pour être éligible au programme Habiter Mieux.

Quelles aides pour isolation extérieure en 2023 ?

Si vous souhaitez améliorer l’isolation extérieure de votre bien immobilier afin d’optimiser ses performances énergétiques, voici les aides financières auxquelles vous avez droit :

  • MaPrimeRénov’ sur une surface maximale de 100 m2
  • Primes CEE (Certificats d’Economies d’Energie) seules ou en complément
  • Programme Habiter Mieux Sérénité qui couvre 35 à 50 % des coûts
  • Chèque énergie et écoprêt à taux 0 pour le montant restant

Concernant MaPrimeRénov’, les plafonds de revenus pour en bénéficier sont divisés en 4 groupes :

  • MaPrimeRénov’ bleu
  • MaPrimeRénov’ jaune
  • MaPrimeRénov’ violet
  • MaPrimeRénov’ rose

Voici les plafonds d’éligibilité selon les programmes MaPrimeRénov’ au niveau national en 2021 :

Nombre de personnes par ménageMa Prime Rénov' bleuMa Prime Rénov' jauneMa Prime Rénov' violetMa Prime Rénov' rose
114.879 €/an19.074 €/an29.148 €/an29.148 €/an
221.760 €/an27.896 €/an42.848 €/an42.848 €/an
326.170 €/an33.547 €/an51.592 €/an51.592 €/an
430.572 € /an39.192 €/an60.336 €/an60.336 €/an
534.993 €/an44.860 €/an69.081 €/an69.081 €/an
Personne supplémentaire+ 4 412 €+ 5 651 €+ 8 744 €+ 8 744 €

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de dimo 💌