Négociation immobilière : 6 choses à savoir pour bien négocier

négociation immobilière : 6 conseils pour la réussir

La négociation immobilière est une étape essentielle dans le processus d’achat ou de vente d’une maison ou d’un appartement. Cette étape peut être délicate, surtout si vous avez peu d’expérience. Vous pouvez faire face à un véritable expert de la négociation. Et les choses peuvent très vite se compliquer ! Aujourd'hui on vous donne tous nos conseils pour négocier l'achat de votre logement au mieux.

5 conseils pour réussir une négociation immobilière !

Faire une offre d’achat plus basse : c'est possible ?

Il est entièrement possible de faire une offre d'achat inférieure au prix demandé. Cela dépend de la situation et de l'acheteur. Si vous êtes le premier à visiter ou que le vendeur en a marre de voir des visites sans que personne propose une vraie offre, oui, c'est tout à fait possible. De plus, certaines offres d'achat se font directement par téléphone. Notez toutefois que vous ne pourrez pas faire une offre d'achat inférieure à ce que vous jugez raisonnable.

La situation est encore plus compliquée s'il y a d'autres acheteurs intéressés par la maison. Ou bien si elle est vendue par l'intermédiaire d'un agent. Les négociations seront plus difficiles. Vous devrez faire des compromis entre votre prix et les autres offres d'achat.

Comment négocier un bien immobilier ?

Pour négocier un bien immobilier, vous devez connaître le prix du marché et les chiffres de vente des maisons à vendre à proximité. C'est la clé pour connaître le prix réel d'un bien. Il est important de bien estimer le bien immobilier que vous comptez acheter.

Le bien immobilier est mis en vente depuis plus de 3 mois

C'est une belle opportunité pour les négociations immobilières. Si l'annonce est en ligne depuis plus de trois mois, vous pouvez offrir environ 10 % de réduction sur l'offre. Cependant, il est risqué de demander plus au début.

Dans l'éventualité où vous voyez plusieurs annonces immobilières pour le même bien et que vous les voyez depuis des mois, vous avez de la marge pour négocier un prix ! Cela indique généralement que le marché n'est pas très actif. Ou qu'il y a un défaut dans le bien qui fait baisser son prix. Ou que ce dernier est supérieur au prix du marché.

Le bien immobilier comporte des défauts

Vous pouvez déjà envisager de négocier avec un vendeur si l'annonce vous laisse penser que le logement peut être défectueux. Vous trouverez ci-dessous quelques exemples d'échecs :

  • La luminosité de l'appartement : par exemple, le rez-de-chaussée ou le premier étage peut être sombre. Les prix des appartements mal éclairés ont chuté de 5 % à 10 %.
  • L'étage de l'appartement : les logements situés aux étages supérieurs (à partir du 4ᵉ étage) sans ascenseur peuvent bénéficier d'une réduction de 5 %.
  • L'importance des travaux à prévoir dans la maison ou l'appartement : les maisons "sur plan" pourraient également voir leurs prix baisser, selon l'étendue du chantier.

Le logement a besoin d'être rénové

L'état de la propriété est un autre critère pour comprendre la valeur de la propriété. Si vous aimez ce bien convoité, mais avez besoin de travaux de rénovation, fixez-vous un objectif quantitatif. Il faudra considérer les coûts associés à votre budget et à votre plan de financement immobilier. N'hésitez pas à rendre visite à un architecte ou un artisan. Ils quantifieront la charge de travail et le prix des travaux.

Gardez le prix plancher à l'esprit pour être plus ferme pendant le processus de négociation. Selon l'ampleur des travaux à effectuer, vous pouvez obtenir - 10 à - 20 %. Si les travaux sont trop importants, des remises peuvent en effet être négociées.

Les charges de copropriété sont trop élevées

Dans le cas de l'acquisition d'un bien en copropriété, l'acquéreur doit faire attention au montant des honoraires. Les propriétés surchargées peuvent être négociées.

Dans le cas où de gros travaux (aménagement, entretien, parking, cave à vin, etc.) sont évoqués dans l'un des 3 derniers procès-verbaux d'AG, l'acquéreur peut disposer d'une certaine marge de manœuvre.

La performance énergétique de l'habitation est au plus bas

Si le DPE (Diagnostic Performance Énergétique) du logement affiche une note F ou G, la performance énergétique du logement est au niveau le plus bas. La consommation d'énergie (gaz ou électricité) est donc élevée. Ce critère doit être pris en compte dans le prix de l'habitat. Car dans le cas d'aménagements ou d'améliorations (chauffage, eau chaude sanitaire, ventilation, éclairage, etc.) le coût est toujours plus élevé que prévu.

Les vieilles maisons construites avant 1980 sont souvent énergivores. D'autant plus qu'un label D est le minimum requis pour bénéficier d'un prêt aidé Action Logement !

Comment négocier sur un achat immobilier neuf ?

Pour pouvoir négocier le prix de vente d'un logement neuf, la meilleure solution est de faire partie des premiers clients. Les promoteurs immobiliers ont besoin de 30 % à 50 % des réservations pour commencer à la construction. Ils veulent atteindre ces taux le plus rapidement possible. Si le programme est en chantier depuis quelques mois, il peut être intéressant d'attendre pour viser la « fin de programme ». Ce sont les quelques appartements du programme qui restent encore invendus. Les développeurs acceptent fréquemment de baisser les prix de ces invendus. S'ils peuvent présenter certains inconvénients, ces appartements vous offrent généralement une remise de 10 %.

négociation immobilière pour un logement neuf
Logement neuf : bien négocier le prix de vente

Comment savoir si un bien est surévalué ?

En divisant le prix affiché par la surface habitable, vous obtiendrez le prix moyen au mètre carré. Vous pouvez le comparer à d'autres propriétés à vendre. Il est important de comparer avec des biens similaires.

Comment évaluer la valeur d’un bien immobilier ?

Dans le cas le plus simple, la taille de votre logement est égale à la surface Carrez. Il faut simplement multiplier le prix au mètre carré que vous trouvez par la surface Carrez. Vous disposez d'autres espaces de vie ? Vous pouvez les inclure dans le calcul du prix de vente par pondération.

Comment déterminer la valeur d’un bien immobilier ?

Vous pouvez connaître le prix d'un appartement déjà vendu. Pour ce faire, vous pouvez vous adresser au site Patrim ou à la base de données "Real Estate Value Requirements". Ces sites renseignent sur les transactions immobilières qui ont eu lieu en France au cours des 5 dernières années.

Quelle est la marge de négociation sur un bien immobilier ?

Une fois ces informations en votre possession, vous pourrez négocier. Vous intégrerez votre proposition de prix dans votre offre d'achat immobilier. Cela se passera juste après en avoir discuté avec un agent immobilier ou un vendeur. Le cas échéant, ce dernier pourra vous faire une contre-proposition d'achat immobilier. Outre les aspects administratifs, gardez à l'esprit que la plupart des négociations immobilières se font verbalement.

Cependant, dans un marché tendu comme Paris, les marges de négociation sont encore limitées. La concurrence y est très intense. Ne misez pas trop sur la baisse des prix. Vous risqueriez de perdre du temps et de voir les bonnes opportunités vous échapper.

Enfin, n'oubliez pas que dans ce cas, le vendeur privilégiera généralement un acquéreur qui fait une offre d'achat au prix. D’autres points sont importants à prendre en compte : le paiement comptant, une documentation complète, une lettre de confort…

Ne pas aller trop loin dans la négociation

Cela dit, il est bon de connaître les limites des frais d'agence de négociation. Les commissions restent une source de motivation importante pour les agents immobiliers si la marge de négociation semble conforme à la loi du marché. Ce sont d'abord et avant tout des vendeurs : une remise trop importante pourrait les détourner de votre vente.

Au lieu de cela, une commission importante est un facteur de motivation qui peut les encourager à vendre votre propriété en premier. Enfin, une négociation agressive peut détruire la relation de confiance établie entre le vendeur et l'agent. Ainsi, dans la plupart des cas, les frais d'agence sont incompressibles…

Négociation immobilière : 2 points importants à retenir

💡 A retenir

  • Il est important de bien préparer sa négociation immobilière dès le premier échange ! Pour bien ce faire, il se révèle impératif de savoir depuis quand le logement est en vente, pourquoi, y a-t-il d'autres personnes sur le coup ?
  • Nouer une relation de confiance avec le vendeur ou l'agent immobilier. En discutant avec lui, il sera plus à même d'être à votre écoute.

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de dimo 💌