VMC hygroréglable : qu'est-ce que c'est ? Comparatifs et tarifs

VMC hygroreglable

VMC hygroréglable : la qualité de l'air intérieur est devenue une préoccupation majeure pour de nombreux ménages. Le bon renouvellement de cet air est indispensable pour maintenir un environnement sain dans une maison ou un appartement.

Les VMC hygroréglables (Ventilation Mécanique Contrôlée) s'imposent aujourd'hui comme une solution innovante pour assurer une ventilation optimale. Dans cet article, nous explorerons les particularités, les avantages et les inconvénients de cette technologie de pointe.

Sommaire

Qu'est-ce qu'une VMC ?

La Ventilation Mécanique Contrôlée, ou VMC, est un système automatisé conçu pour assurer un renouvellement d'air constant dans les habitations. C'est un dispositif incontournable dans les maisons et appartements, surtout s'ils sont équipés de chaudières ou d'appareils de chauffage à combustion. 

À la différence des systèmes plus anciens non mécanisés, la VMC offre un débit d'air permanent et régulier. Ainsi, elle prévient efficacement les problèmes d'humidité, la condensation, et garantit un air plus sain à ses occupants.

Dimo Diagnostic ©

La VMC hygroréglable en détail

La VMC hygroréglable se distingue par sa capacité à adapter son fonctionnement en fonction du taux d'humidité dans les différentes pièces. Alors que la plupart des systèmes de ventilation traditionnels fonctionnent à un débit d'air constant, la VMC hygroréglable s'ajuste automatiquement pour offrir une ventilation optimisée.

Il existe trois principales versions de la VMC hygroréglable :

La VMC simple flux hygro A: 

Dans cette version, seules les bouches d'évacuation s'ajustent en fonction du taux d'humidité détecté par des capteurs.

La VMC simple flux hygro B : 

Cette version va plus loin en rendant modulables aussi bien les bouches d'évacuation que les entrées d'air, selon le taux d'humidité. Elle est donc plus performante que la hygro A. 

ℹ️ La parole de l'expert : la VMC hygro B a un meilleur impact sur la note du DPE (diagnostic de performance énergétique). 

La VMC hygroréglable à double flux : 

Elle est équipée d'un échangeur thermique qui récupère la chaleur de l'air sortant pour préchauffer l'air entrant. Comme les deux autres versions, elle adapte également son fonctionnement à l'hygrométrie ambiante.

Dimo Diagnostic ©

Exemple : Prenons le cas de Marc et Caroline, un couple préoccupé par les coûts énergétiques de leur maison. Après l'installation d'une VMC hygroréglable, ils ont remarqué une baisse significative de leurs factures de chauffage. Le système s'adapte intelligemment en fonction de l'humidité, ce qui signifie que leur maison est bien ventilée sans gaspiller de l'énergie. Marc et Caroline sont convaincus que leur investissement initial sera rapidement compensé par les économies réalisées au fil des années.

Dimo Diagnostic ©

Comment installer une VMC hygroréglable?

La pose d'une VMC hygroréglable nécessite l'intervention d'un professionnel, vu la complexité du système.

  1. La première étape est l'installation des entrées d'air, généralement placées en haut des ouvertures donnant sur l'extérieur.
  2. Ensuite, un caisson d'extraction est monté, souvent dans les combles pour minimiser le bruit.
  3. Les bouches d'extraction sont ensuite placées dans les pièces humides et sont connectées au caisson via des conduits.

Pour assurer le bon fonctionnement et la longévité de la VMC hygroréglable, un entretien régulier est nécessaire. Cela implique de vérifier que les entrées d'air et les bouches d'évacuation ne sont pas obstruées. De plus, il est recommandé de faire inspecter le moteur et l'état des conduits par un professionnel tous les 3 à 5 ans.

💡 Bon à savoir : l'installation d'une VMC hygroréglable doit être confiée à un professionnel qualifié. Cela garantit non seulement la conformité aux normes de sécurité, mais aussi une configuration optimale du système en fonction de la structure de votre maison. Pensez à obtenir plusieurs devis pour comparer les prix et les prestations des installateurs locaux.

Dimo Diagnostic ©

Quels sont les avantages et les inconvénients ?

Comme toute technologie, la VMC hygroréglable a ses avantages et ses inconvénients.

Avantages de la VMC hygroréglable :

  • Assainissement automatique de l'air : grâce à ses capteurs, elle peut détecter les variations d'humidité et s'ajuster en conséquence.
  • Économique : à long terme, elle engendre des économies sur les factures énergétiques.
  • Réduction des pertes de chaleur : comparée à un système auto-réglable, la VMC hygroréglable conserve mieux la chaleur.

Inconvénients de la VMC hygroréglable :

  • Possibilité de courants d'air : dans sa version simple flux, des courants d'air peuvent se former.
  • Risque de surchauffe : en cas de fortes chaleurs, le système peut surchauffer.

"En synthèse, la Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) induit inévitablement une perte énergétique, dans la mesure où elle évacue l'air intérieur préalablement climatisé, qu'il ait été chauffé ou refroidi. En d'autres termes, cela revient à dissiper de l'énergie thermique dans l'environnement extérieur, entraînant ainsi une consommation énergétique plus importante comparativement à une aération par ouverture des fenêtres, laquelle implique un taux de renouvellement d'air quotidien moindre que celui généré par la VMC.

Cependant, le système VMC Hygro B se distingue par sa capacité à réguler de manière intelligente ce taux de renouvellement d'air en fonction du taux d'humidité ambiant. Ainsi, il permet de maintenir un environnement intérieur sec, contribuant à réduire la consommation énergétique associée au chauffage ou à la climatisation de l'air (l'air humide requérant davantage d'énergie pour être chauffé du fait de la capacité thermique élevée de l'eau).

En résumé :

  • L'aération par ouverture des fenêtres s'avère bénéfique, à condition de la limiter à une durée de 15 à 30 minutes par jour.
  • La VMC autoréglable, bien qu'elle assure une bonne qualité sanitaire de l'air intérieur, se révèle plus énergivore que l'aération naturelle par les fenêtres, en raison de l'absence de contrôle sur le taux de renouvellement d'air.
  • La VMC Hygro B offre un compromis optimal, permettant de concilier exigences sanitaires et efficacité énergétique en ajustant le renouvellement d'air en fonction du taux d'humidité, afin d'optimiser les conditions thermiques et hygrométriques de l'air intérieur."

Benjamin LORIN, expert technique et CEO de Dimo Diagnostic.

Combien coûte une VMC hygroréglable ?

Les coûts varient considérablement selon le type de VMC choisi et la complexité de l'installation.

  1. Une VMC simple flux hygroréglable se situe entre 700 et 1 200 €, selon la situation de son installation : dans une construction neuve ou lors de travaux de rénovation.
  2. En revanche, un modèle à double flux coûte plus cher, dépassant souvent les 2 000 €. Toutefois, les économies générées sur la facture de chauffage peuvent rapidement compenser ce coût initial plus élevé.
Type de VMC HygroréglableCoût moyen (installation incluse)
VMC simple flux Hygro Ade 350 € à 700 €
VMC simple flux Hygro B   de 450 € à 1 050 €
VMC Double fluxPlus de 2 000 €

Sources : travaux.com ; conseils-thermiques.org

"La VMC hygroréglable est sans aucun doute une avancée technologique majeure dans le domaine de la ventilation. Sa capacité à s'ajuster automatiquement au taux d'humidité offre un confort et une qualité d'air inégalés. Bien qu'elle nécessite un investissement initial plus conséquent, les bénéfices à long terme, tant sur la santé que sur les économies d'énergie, en font un choix judicieux pour toute habitation moderne."

Romain Baldassarre, expert en diagnostic immobilier chez DIMO Diagnostic.

🤓 Ce qu'il faut retenir sur la vmc hygroréglable :
  • La VMC hygroréglable assure une ventilation adaptée à l'humidité pour une meilleure qualité de l'air intérieur.
  • Son installation nécessite l'intervention d'un professionnel pour garantir son efficacité.
  • Avantages : économies d'énergie, conservation de la chaleur, amélioration de la santé.
  • Inconvénients : possibilité de courants d'air, risque de surchauffe par temps chaud.

 

📝 Ces articles sont susceptibles de vous intéresser : 

👉 VMC Double flux : coût moyen, avantages, installation, prix

👉 Entretenir sa VMC soi-même

👉 Comment se débarrasser de l'air vicié ?