Qui peut faire un diagnostic électrique ?

qui peut faire un diagnostic électrique

Qui peut faire un diagnostic électrique ? C'est une question qu'il est légitime de vous poser lorsque vous recherchez des informations sur le diagnostic électrique. Qu'il soit effectué pour la vente ou la location.

Seul un professionnel qualifié et certifié peut effectuer ce type de contrôle. Et nous allons vous donner tous les détails maintenant.

Sommaire

Qui peut faire un diagnostic électrique ?

Les installations électriques doivent être contrôlées par des professionnels qualifiés. Ils doivent respecter 3 critères :

  1. Posséder une certification accréditée par des organismes validés par le COFRAC (Comité Français d'Accréditation).
  2. Avoir une assurance responsabilité civile professionnelle.
  3. Être impartial et indépendant.

Effectivement, la certification prouve les compétences du technicien à faire le diagnostic électrique.

Son assurance de responsabilité professionnelle le protège en cas de litige. Et, il est dans l'obligation de ne pas prendre parti et d'être objectif. 

Vous pouvez vérifier les certificats des diagnostiqueurs immobilier sur cet outil officiel : https://diagnostiqueurs.din.developpement-durable.gouv.fr/.

immobilier risques logement

Canva 

Quand faut-il réaliser un diagnostic électrique ?

Le diagnostic électrique est obligatoire pour les ventes immobilières depuis le 1er juillet 2009 et pour les locations depuis le décret loi ALUR du 11 août 2016.

Le diagnostic électrique s'applique à tous les biens dont l'installation électrique a plus de 15 ans.

ℹ️ Bon à savoir : Certaines exceptions existent. Les installations électriques qui bénéficient d'une attestation de conformité datant de moins de 6 ans et émise par un organisme agréé sont exemptées de diagnostic.

Il porte sur tous les logements, maisons individuelles et appartements. De plus, il s'étend aux dépendances. En copropriété, le diagnostic ne porte que sur les parties privatives.

Il doit être inclus dans le dossier de diagnostics techniques et joint au contrat de vente ou location. Il est effectué que le bien soit en location meublée ou nue.

Comment se déroule un diagnostic électricité ?

Les 6 points de contrôle

L'article L 134-7 du Code de la construction et de l'habitation fixe les modalités de contrôle (voir norme XP C 16-600) et ce que doit contenir ce contrôle.

Le diagnostiqueur vérifie l'installation électrique en inspectant divers critères.

Au total, 6 points de contrôle sont à examiner en commençant par le boîtier de contrôle général (disjoncteur). Le diagnostiqueur effectuera des inspections visuelles, des tests et des mesures pour déterminer si l'installation répond aux exigences de sécurité.

Ces 6 points de contrôle fixent les conditions minimales de sécurité :

  • Le diagnostiqueur vérifie si le disjoncteur est facile à utiliser, accessible, et peut couper le courant rapidement si nécessaire ;
  • Il est obligatoire de disposer, au point d'installation, d'au moins un dispositif de sensibilité différenciée, adapté à la mise en terre : il s'agit de protections complémentaires contre le contact accidentel avec un conducteur sous tension ;
  • Disposer d'un dispositif de protection contre les surtensions adapté à la section du conducteur sur chaque circuit ;
  • Un raccordement équipotentiel et une installation électrique adaptable aux conditions particulières de la salle de bains ou de la douche ;
  • Matériel électrique non défectueux, incompatible avec l'utilisation, ou présentant un risque de contact direct avec les éléments de tension ;
  • Il ne doit pas y avoir de conducteurs non protégés mécaniquement.

À la fin du diagnostic, le technicien rédige un rapport qui contiendra toutes les anomalies repérées. Si des éléments n'ont pas pu être contrôlés, ils seront mentionnés également.

anomalie electrique

Source : 123rf.com

Quelle est la durée de validité d'un diagnostic électrique ?

L'état de l'installation intérieure d'électricité est valable pendant 3 ans dans le cas d'une vente immobilière.

Pour une location, le diagnostic électrique est valable 6 ans.

Que faire en cas d'anomalies détectées sur le diagnostic électrique ?

Il n'existe aucune obligation de réaliser les travaux de rénovation recommandés par le diagnostic. Les recommandations permettent néanmoins à l'acquéreur :

  • d'être informé sur l'état de l'installation électrique,
  • et les éventuels travaux qu'il sera amené à effectuer.

Sachez toutefois que cela fera baisser la valeur de votre bien et ouvrira la porte à la négociation par l'acheteur.

Dans tous les cas, il est fortement conseillé de passer par un électricien certifié pour effectuer les travaux. En effet, en fonction des anomalies, il n'est pas conseillé de faire du bricolage avec l'électricité. Vous pouvez mettre votre vie et celles des résidents en danger si une erreur arrivait.

Aussi, en cas de vente, l'acheteur vous demandera les factures des travaux fait par un professionnel. L'acheteur privilégiera une rénovation faite par un professionnel certifié plutôt qu'une rénovation électrique "faite maison".

Exemple : Imaginons que vous envisagez de vendre votre maison et que le diagnostic électrique révèle quelques anomalies mineures, telles que

  • des prises de courant mal installées
  • ou des fils électriques légèrement dénudés.

Vous décidez de ne pas effectuer les travaux de rénovation recommandés. Ils ne sont pas obligatoires et vous préférez laisser cette responsabilité à l'acheteur potentiel.

Lorsque les acheteurs visitent votre maison, ils examinent le rapport du diagnostic électrique et remarquent les recommandations non suivies. Cela les informe de l'état de l'installation électrique et des éventuels travaux à prévoir. Cependant, ils notent également que la maison est proposée à un prix légèrement inférieur à celui du marché en raison de ces anomalies non corrigées.

Un acheteur potentiel intéressé par votre maison décide de faire une offre, mais il est conscient des travaux électriques nécessaires. Lors des négociations, il soulève le sujet des anomalies électriques et propose un prix encore plus bas pour compenser les travaux à effectuer après l'achat.

En fin de compte, vous acceptez une réduction de prix. L'acheteur finalise la transaction en s'engageant à faire effectuer les travaux par un électricien certifié après la vente. Ce compromis permet à l'acheteur d'avoir une idée claire de ce qui doit être fait en matière de rénovation électrique. Tout en vous assurant que les travaux seront effectués par un professionnel qualifié après la vente, ce qui protège la sécurité de toutes les parties impliquées.

Quels genres d'anomalies est possible dans le rapport électrique ?

Les anomalies électriques sont classées en 11 catégories, commençant par B et allant de 1 à 11. Sous chaque chiffre, il y a une sous-catégorie qui précise de quel type d'anomalie il s'agit et son niveau de danger.

Vous trouverez ci-dessous quelques-unes des anomalies les plus courantes rencontrées dans les diagnostics :

Numéro de l'anomalieDescription
B11 a3 ou B11 a2 Absence de différentiel 30 mA pour les biens construits avant 1990, car cette protection n'était pas recommandée à l'époque. Elle est obligatoire depuis 2002. Selon le rapport électrique, cette anomalie est "Absence de protection différentielle haute sensibilité (30 mA) sur le circuit".
B3.3.6 a2 Une prise de courant n'est pas connectée à la terre même si elle semble l'être. Si la prise dispose d'une protection 30mA, cette anomalie est compensée.
B1.3 bLe dispositif de coupure d'urgence n'est pas situé dans le logement ou directement accessible depuis celui-ci. Le tableau électrique ne dispose pas d'un système de coupure générale des circuits. Il s'agit généralement du disjoncteur situé près du panneau.

Les diagnostiqueurs et les électriciens ont des normes différentes pour évaluer l'état des installations électriques intérieures. C'est la norme NF C 16-600 de juillet 2017 qui concerne le diagnostic immobilier obligatoire.

logement immobilier risques

Dimo Diagnostic © - Descriptions des anomalies et risques encourus

Combien coûte un diagnostic électricité ?

Il n'existe pas de tarification fixe pour la réalisation de ce diagnostic.

Le prix se situe habituellement entre 100 et 140 euros en moyenne (source : hellowatt.fr).

N'hésitez pas à demander plusieurs devis afin de pouvoir comparer les prix et faire le meilleur choix. Veuillez également aux compétences du diagnostiqueur ou de l'entreprise sélectionné. Regardez les avis disponibles en ligne.

🤓 Ce qu'il faut retenir sur "qui peut faire un diagnostic électrique ?" :
  • Pour réaliser un état de l'installation intérieure d'électricité, le diagnostiqueur doit avoir une certification attestant de ses compétences.
  • Ce diagnostic est obligatoire pour les biens en vente ou location dont l'installation électrique a plus de 15 ans d'âge.
  • L'évaluation est constituée de contrôles visuels, tests et mesures. 
  • Les anomalies détectées lors de cet état sont souvent les mêmes.
  • Le propriétaire ou bailleur n'est pas obligé de réaliser des travaux pour que son installation soit conforme, à moins qu'elle porte danger à la sécurité des occupants.
  • Le diagnostic électrique coûte entre 100 et 140 € en moyenne.

 

Voici un article qui pourrait vous intéresser :