Pont thermique : Le guide complet pour comprendre et améliorer l'Isolation

Pont thermique : Le guide complet pour comprendre et améliorer l'Isolation

Qu’est ce qu’un pont thermique  ? 

Un pont thermique, également connu sous le terme de nœud constructif, représente une zone de

 vulnérabilité au sein de l'enveloppe externe d'un bâtiment, que ce soit au niveau des murs, du toit ou du plancher. Ce phénomène se manifeste lorsque l'isolation thermique est interrompue ou lorsqu'il existe des espaces entre les éléments de construction. Les ponts thermiques sont à l'origine de pertes de chaleur et entraînent un refroidissement accéléré de l'air intérieur lorsqu'il entre en contact avec ces zones plus froides.

En conséquence, de la condensation peut se former, entraînant des odeurs désagréables et la prolifération de moisissures.

 

Sommaire

Les types de ponts thermiques ? ponts-thermiques

Source : wikipedia

Les ponts thermiques linéiques

Les ponts thermiques linéiques se manifestent quand il y a une déperdition de chaleur à l'interface de deux éléments structuraux adjacents, ce qui explique pourquoi on les désigne aussi sous le terme de ponts thermiques 2D.

On peut trouver ces ponts thermiques dans divers emplacements, tels que :

  • À l'intersection de deux murs extérieurs.
  • À la liaison entre un plancher et un mur extérieur.
  • À la connexion entre un mur porteur intérieur et le plancher ou le plafond.

Le calcul du coefficient linéique, exprimé en W/(m·K), est essentiel pour quantifier la quantité de chaleur perdue à travers ces ponts thermiques au sein de l'isolant.

Les ponts thermiques ponctuels: 

Lorsque la déperdition d'énergie se produit au point où trois éléments structurels différents se rencontrent, on parle de ponts thermiques ponctuels. Ces derniers, également connus sous le nom de ponts thermiques tridimensionnels, représentent des points faibles en termes d'isolation thermique. Ils se situent généralement dans un angle du bâtiment, comme à l'endroit où le plancher rencontre l'intersection de deux murs.

Les ponts thermique structurels : 

Ce genre de pont thermique résulte généralement d'une installation incorrecte durant l'isolation du bâtiment, que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur. Il est possible d'identifier plusieurs exemples de ponts thermiques structurels, notamment:

  • Des fuites de chaleur au niveau de la structure des portes et fenêtres.
  • Des interruptions dans l'isolation du bâtiment provoquées par l'installation de clous, vis ou autres fixations, qui traversent l'isolant et forment des ponts thermiques.
  • Des zones où la chaleur s'échappe autour de structures extérieures telles que des antennes téléphoniques ou câblées, fixées sur les parois externes du bâtiment.

 

Comment détecter et traiter les ponts thermiques ? 

pont-thermique-fenetre

Source : totalenergies.fr

Pour détecter les ponts thermiques, il est recommandé de consulter un expert en isolation et en performance énergétique, qui pourra effectuer une étude thermique de votre logement. Cette étude, qui va au-delà de l'isolation et inclut l'éclairage, le chauffage et la ventilation, identifie les ponts thermiques et évalue les pertes énergétiques.

Pour les traiter, l'isolation peut être renforcée de l'intérieur ou de l'extérieur

À l'intérieur, L'isolation intérieure contribue à la gestion des ponts thermiques situés aux jonctions entre les murs et la charpente. Il est courant de devoir améliorer cette isolation en utilisant des rouleaux ou des panneaux disposés en deux couches superposées de manière croisée, en veillant également à l'installation d'un film pare-vapeur. En ce qui concerne la connexion entre les murs et le sol, l'installation d'une chape flottante combinée à un isolant thermique offre une solution pertinente. 

À l'extérieur, lorsque c'est possible, l'isolation extérieure représente une méthode efficace pour adresser les problèmes de ponts thermiques. En formant une couche isolante autour de la structure, cette technique diminue de manière significative les déperditions d'énergie.

Cette méthode, bien que plus coûteuse, est très efficace pour améliorer la performance énergétique du logement.

Comment supprimer les ponts thermiques dans votre habitation ?

Pour éliminer les ponts thermiques de votre habitation, différentes stratégies peuvent être adoptées en fonction de leur localisation. Il se peut que vous deviez améliorer l'isolation de divers éléments tels que les murs, les fenêtres, les sols ou les portes. 

Dans le cas de bâtiments peu ou pas isolés, la méthode la plus simple et économique est souvent l'isolation intérieure des murs, qui peut consister en l'installation d'un assemblage de plaques de Placoplatre BA 13 avec une couche de polystyrène. Toutefois, cette approche ne s'attaque pas directement à la cause des ponts thermiques.

À l'inverse, l'isolation extérieure, bien que plus coûteuse, offre une solution complète en englobant la structure dans une couverture isolante, éliminant ainsi efficacement les ponts thermiques. Ce processus implique l'application d'enduits isolants, la pose de panneaux isolants, suivis de l'application d'un enduit de marouflage, l'installation d'un treillis d'armature, et finalement, l'application d'un enduit de finition.

Un avantage notable de cette méthode est la préservation de l'espace intérieur. De plus, il est crucial d'isoler les plafonds et les sols. 

Exemple : Par exemple avec une dalle flottante ou une construction maçonnée, pour combattre efficacement les ponts thermiques. L'utilisation de rupteurs de ponts thermiques est aussi préconisée pour réduire les pertes de chaleur aux intersections critiques, comme entre la dalle et le balcon, ou le plancher et le mur extérieur.

Il ne faut pas négliger l'isolation ou le remplacement des fenêtres pour éradiquer les ponts thermiques, surtout dans le cas de fenêtres à simple vitrage ou à cadres en aluminium.

Enfin, l'exécution précise des travaux d'isolation est cruciale pour l'efficacité de la réduction des ponts thermiques. Le choix d'un professionnel qualifié, idéalement certifié RGE (Reconnu Garant de l'Environnement), est essentiel. Il est important de rappeler que le devis le plus avantageux n'est pas forcément le moins coûteux à long terme.

Quel est l’impact des ponts thermiques sur votre facture d’énergie ? 

rupteur-de-pont-thermique

Source : Dimo diagnostic

Les ponts thermiques, phénomènes critiques dans le bâtiment en France, jouent un rôle majeur dans les pertes énergétiques, représentant environ 40 % des fuites de chaleur dans les habitations. Cette situation oblige les résidents à intensifier l'utilisation du chauffage durant les mois froids et à recourir davantage à la climatisation en été, entraînant une hausse significative de la consommation énergétique. Selon les analyses de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME), les toitures sont en tête des éléments les plus impactés par les déperditions thermiques, avec 30 % des pertes, suivies par les murs à 25 % et la ventilation à 20 %.

ℹ️ Bon à savoir : Les travaux d’isolation dans votre logement sont éligibles à plusieurs aides et subventions, dont certaines sont compatibles : crédit d’impôt, TVA à taux réduit, éco-prêt à taux zéro, aides de l’Anah.

En conséquence, les ménages français subissent des pertes financières considérables, avec une dépense moyenne pour le chauffage s'élevant à environ 900 € par an, impactant significativement le budget des foyers par des centaines d'euros chaque année à cause de ces inefficacités énergétiques.

 

🤓 Ce qu'il faut retenir sur les ponts thermiques :
  • Les ponts thermiques sont des zones où l'isolation est interrompue, causant des pertes de chaleur.
  • Il existe des ponts thermiques linéiques, ponctuels, et structurels, chacun affectant l'isolation différemment.
  • On peut détecter les ponts thermiques par l'observation, des caméras thermiques ou des diagnostics professionnels.
  • Le traitement inclut l'isolation intérieure ou extérieure et l'utilisation de rupteurs de ponts thermiques.
  • Les ponts thermiques augmentent la consommation énergétique et les coûts, représentant environ 40% des pertes de chaleur dans les habitations.

Pour en savoir plus : 

Isolation sous-sol : tout ce qu’il faut savoir en 2023 !

Étude thermique : prix, analyse, rénovation énergétique

Déperdition thermique : limiter les pertes de chaleur d'un bien