PRL : Parc Résidentiel de Loisirs

PRL

Le parc résidentiel de loisirs (PRL) se situe à mi-chemin entre l'hébergement touristique (camping) et la résidence secondaire. Il se présente comme une alternative attractive pour les amateurs de séjours temporaires ou saisonniers en pleine nature. Son avantage ? Une expérience entre l'hébergement ponctuel et la stabilité d'une résidence secondaire.

En constante expansion en France, le PRL se définit comme un domaine aménagé. Il est exclusivement réservé aux habitations légères de loisirs (HLL) et des résidences mobiles.

Cet article examinera de près les caractéristiques et règlements qui régissent ces espaces. Il détaillera le fonctionnement, les avantages et les particularités du parc résidentiel de loisirs.

 

Sommaire

Que veut dire PRL ?

Les Parcs Résidentiels de Loisirs en France sont des domaines aménagés en accord avec l'article L443-1 du code de l'urbanisme. Ces espaces accueillent des hébergements temporaires. La plupart sont des HLL (mobil home, caravane, ...).

À l'opposé des résidences permanentes, les PRL proposent un cadre flexible. Ils offrent des formules d'accès à l'immobilier de séjour variées (temporaires ou saisonniers).

Certains permettent l'achat de terrain. Ils proposent aux individus la possibilité d'avoir leur propre espace. Un peu comme on le ferait dans un lotissement classique.

En revanche, les autres fonctionnent sous un régime hôtelier. Une entité unique détient et loue les terrains à des vacanciers.

Ces lieux sont assujettis à des règles strictes quant à leur aménagement. Ils doivent être conformes à l'article D333-3 du Code du tourisme. La loi en France, garantit que ces lieux préservent l'environnement et s'intègrent bien au site. Cela inclut :

  • une taille minimale pour le terrain,
  • la création d'espaces communs
  • d'espaces de loisirs,
  • ainsi que le respect de critères d'intégration paysagère.

Les parcs résidentiels de loisirs visent à offrir une expérience de villégiature confortable et harmonieuse. Ces espaces attirent de plus en plus de visiteurs.

En proposant des séjours flexibles, ils allient intimité et services adaptés. Ils répondent ainsi aux besoins changeants des vacanciers. Ceci explique leur attrait croissant dans le secteur du tourisme alternatif.

Les types de parcs résidentiels de loisirs

PRL France

source : unsplash

Les parcs résidentiels de loisirs sont caractérisés par deux principales formes d'accès :

Offre des PRLCession de parcellesRégime hôtelier
DescriptionParticuliers achètent des terrains, deviennent propriétaires des emplacements.Vacanciers louent terrain pour HLL, sans en devenir propriétaires. Géré par entité unique.
Public cibleChercheurs de résidences secondaires à long terme ou investisseurs.Préférant flexibilité, sans engagement de propriété à long terme.
AvantagesPropriété de l'emplacement, espace personnel dans environnement géré par le parc.Flexibilité de location, gestion assurée par entité unique.
DésavantagesEngagement financier plus important, responsabilités liées à la propriété.Absence de propriété, dépendance vis-à-vis gestion du parc.

Ces deux catégories de PRL offrent des expériences différentes, adaptées à divers besoins. La cession de terrains attire une personne cherchant à devenir propriétaire d'une maison de vacances en pleine nature. En revanche, la location de terrains sous fonctionnement hôtelier convient à ceux privilégiant la flexibilité et l'absence d'engagement à long terme.

Modalités d'accès et fonctionnement des PRL

Les Parcs Résidentiel de Loisirs sont dédiés à l'accueil des Habitats Légers de Loisirs . Ils sont également accessibles aux résidences mobiles. On retrouve les PRL avec cession de parcelle et ceux exploités sous régime hôtelier.

Les PRL avec cession de parcelle permettent permettent de venir propriétaire d'un terrain au sein du parc. On devient propriété des emplacements. Cette formule s'apparente à un lotissement. C'est une alternative intéressante pour ceux qui cherchent une résidence secondaire stable.

Les PRL sous régime hôtelier offrent à la location des parcelles gérées par une seule entité. Idéale pour ceux recherchant une flexibilité sans engagement à long terme. Au même titre que les hôtels étoilés, ils ont un classement dans des catégories. On leur attribue une note de une à cinq étoiles en fonction des critères de classement (voir l'arrêté du 10 avril 2019).

Normes et réglementations des PRL

Les parcs résidentiels de loisirs sont strictement réglementés. Les articles de loi garantissent leur conformité aux normes et réglementations en vigueur. Les règles sont définies dans le Code de l'urbanisme et le Code du tourisme.

Le code du tourisme les affecte à l'accueil des Habitats Légers de Loisirs et des résidences mobiles. Ces parcs doivent respecter des critères précis en termes d'aménagement, d'urbanisme et d'intégration paysagère.

 

Sont regardées comme des habitations légères de loisirs les constructions démontables ou transportables. Elles doivent être destinées à une occupation temporaire ou saisonnière à usage de loisirs.

 

Les aménagements doivent être réalisés dans le respect des règles d'urbanisme et d'insertion paysagère. Conformément à l'arrêté du 28 septembre 2007 :

  • les installations doivent être discrètes,
  • l'environnement naturel ne doit pas être altéré,
  • la visibilité des habitations depuis l'extérieur du domaine doit être limitée.

Ces règles imposent également des critères stricts concernant la taille des terrains. Selon le Code de l'urbanisme, la superficie minimale du terrain dans un PRL doit être d'au moins 200 m². Contrairement à celle d'un camping qui est comprise entre 100 à 160 m². Les services communs et les espaces libres doivent représenter minimum 20% de la superficie totale du terrain.

Avantages et attraits des parcs résidentiels de loisirs

mobil home France

source : unsplash

Les avantages financiers d'un parc résidentiel de loisirs

 

PRL residence secondaire

source : Dimo Diagnostic

Sur le plan financier, ils offrent une alternative plus abordable. Dans les maisons de vacances classiques, le prix moyen peut facilement atteindre les 260 000 €.

L'acquisition d'une parcelle dans un parc varie généralement entre 50 000 € et 80 000 €.

Le coût initial d'une habitation légère de loisirs démarre généralement à environ 25 000 €.

En ce qui concerne les dépenses d'entretien, les PRL permettent des économies substantielles. Les frais de maintenance sont souvent moins élevés que pour une résidence secondaire traditionnelle pour les vacances. Les frais de gardiennage, en général inférieurs à 100 € par mois, contribuent à réduire les dépenses annuelles pour les propriétaires.

En bonus :

  • les habitations légères de loisirs sont exonérées de la TH*,
  • l'impôt foncier s'applique uniquement aux constructions fixées de manière permanente au sol.

Lorsqu'elles peuvent être déplacées, elles bénéficient généralement d'une exemption de cet impôt.*

 

ℹ️ Bon à savoir : 

La fiscalité des habitations légères de loisirs varie selon leur mobilité et leur installation. Les HLL permanentes sont assujetties à la taxe foncière et souvent à la taxe d'habitation. Quant à ceux qui sont mobiles et sans moyen de déplacement permanent peuvent être exonérées de taxe d'habitation.

Les gestionnaires de parcs résidentiels de loisirs peuvent être soumis à la taxe professionnelle. Des taxes locales supplémentaires comme la taxe de séjour ou la taxe d'équipement peuvent également s'appliquer.

 

Comment investir dans un PRL ?

La localisation joue également un rôle majeur dans la décision d'investissement. Une étude approfondie de l'emplacement du parc sera nécessaire pour évaluer son potentiel de rentabilité.

Il sera essentiel de considérer les réglementations locales en urbanisme. Cela vous donnera une idée des particularités du marché immobilier local. De plus, évaluez les perspectives de développement économique dans la région.

Les économies significatives sont associées à :

  • des infrastructures de qualité,
  • des services collectifs et
  • une approche environnementale durable.

Cette combinaison rend les parcs résidentiels de loisirs très attrayants. Elle offre à la fois le confort recherché et une accessibilité appréciable. Un terrain non loin d'un village pittoresque et touristique verra sa plus-value monter très vite.

 

Exemple :

Uun investissement dans une résidence secondaire neuve évaluée à 250 000 euros. Les frais d'acte notarié s'élèvent généralement à environ 7 500 euros.

En revanche, l'acquisition d'une parcelle dans un Parc Résidentiel de Loisirs coûte environ 50 000 euros. Elle entraîne des frais d'acte notarié estimés à environ 5 500 euros. En ajoutant le coût moyen d'un mobil home standard au prix de 30 000 euros, l'investissement total dans un parc avoisine les 85 500 euros.

Si une personne hésite entre cette option et un minuscule terrain retrouvé dans un camping ou village de vacances, maintenant c'est justifié ! 

Comparaison entre PRL et les autres terrains d’hébergement aménagés

Offre des PRLCession de parcellesFonctionnement sous régime hôtelier
DescriptionLes particuliers peuvent acheter des terrains et deviennent propriétaires des emplacements. Le parc offre un espace personnel semblable à un lotissement.Les vacanciers louent le terrain pour installer leur habitation légère de loisir, sans en devenir propriétaires. Le parc est géré par une entité unique ou une personne morale.
Public cibleCeux cherchant une résidence secondaire à long terme ou souhaitant investir dans un bien immobilier de vacances.Ceux préférant la flexibilité et ne souhaitant pas s'engager dans une propriété à long terme.
AvantagesPropriété de l'emplacement et espace personnel dans un environnement géré par le parc.Flexibilité de la location sans engagement de propriété, gestion assurée par une entité unique.
DésavantagesEngagement financier plus important et responsabilités liées à la propriété du terrain.Absence de propriété de l'emplacement et dépendance vis-à-vis de la gestion du parc.

 

🤓 Ce qu'il faut retenir sur les PRL :
  • Des zones dédiées aux Habitats Légers de Loisirs et aux résidences mobiles conformes au Code de l'Urbanisme et du Tourisme.
  • Deux formes d'exploitation principales : cession de parcelle comme un lotissement et régime hôtelier avec location de parcelles. La cession de parcelles attire ceux recherchant une résidence secondaire stable, tandis que le fonctionnement hôtelier convient à ceux privilégiant la flexibilité.
  • Un Suivi rigoureux des règles du Code du Tourisme pour la taille des parcelles, les espaces communs et l'intégration paysagère.
  • Une alternative financièrement plus accessible que les maisons de vacances classiques, avec des économies sur les frais d'entretien et des avantages fiscaux potentiels.
  • Possibilité de rentabilité basée sur l'emplacement, les normes spécifiques d'aménagement, l’ouverture tout au long de l’année et des parcelles plus spacieuses.
L'équipe Dimo vous remercie pour votre lecture 💚