Leasing Immobilier : comment ça fonctionne ?

leasing immobilier : financement, contrat, fonctionnement

Leasing immobilier : il existe plusieurs solutions afin de financer un investissement dans l'immobilier. Peu importe si l'investissement est professionnel ou personnel. Le crédit immobilier est le choix le plus classique. Cependant, il nécessite un apport personnel.

Désormais, vous pouvez acquérir un bien de petite ou moyenne taille sans investir au départ avec une solution de crédit-bail immobilier. Et cela même si votre budget est modeste ! Cette solution s'adresse aussi bien aux professionnels qu'aux particuliers et offre de nombreux avantages. Dimo Diagnostic vous en parle dès aujourd'hui dans cet article.

Vous souhaitez acheter un bien immobilier ? Recevez gratuitement une liste de biens disponibles dans votre région !

Sommaire

Qu’est-ce que le leasing immobilier ?

Le leasing immobilier, régi par la loi n°84-595 du 12 juillet 1984, offre de nombreux avantages aux particuliers comme aux entreprises, et sa durée est similaire à celle d'un prêt hypothécaire traditionnel.

Généralement, le crédit-bail est utilisé pour acheter des véhicules. Mais la location d'une maison, d'une carte de crédit ou la location-accession sont de plus en plus courantes dans le secteur de l'immobilier. De ce fait, il existe un système de location qui vous permet d'acheter le bien à la fin du bail. Et ainsi de devenir propriétaire.

Si vous ne réussissez pas à obtenir un crédit bancaire classique, vous pouvez tout de même devenir détenteur d'une propriété. A la signature du contrat de location-vente, le vendeur reçoit le montant du loyer et le montant de l'option d'achat. Le montant sera déterminé par l'état d'avancement de la procédure au moment de la signature.

leasing immobilier sur google
Recherche de leasing immobilier

Leasing immobilier pour les particuliers

La location de biens immobiliers pour les particuliers est appelée location-accession.

Elle consiste à signer un contrat de location avec promesse de vente unilatérale et à permettre au locataire d'acquérir des biens immobiliers (exclusivement à usage personnel). Dans les foyers aux revenus modestes, elle est très prisée, car elle leur permet d'acquérir un logement sans avoir à fournir d'apport personnel.

Le locataire a la possibilité de choisir entre deux solutions.

  • Il peut payer un loyer plus élevé qui inclut une partie du prix d'achat.
  • Il paie un loyer normal et achète le logement à la fin du bail. Le prix de vente sera décidé en amont, au moment de la signature du contrat de location.

La location-accession n'est pas la même chose que la location avec option d'achat (LOA), qui est réservée à l'industrie automobile. Pour la location-vente, le contrat a la même durée qu'un crédit classique.

A l'expiration de la convention de location-accession, le locataire accède donc à la propriété.

Leasing immobilier pour les professionnels

Lorsqu'une entreprise acquiert un bien dans un but professionnel et le met en location, on parle de leasing immobilier ou de crédit-bail à destination des professionnels.

A l'issue du bail, le locataire devient propriétaire du bien. Il s'agit généralement d'un contrat à long terme d'une durée de 10 à 20 ans.

Le crédit-bail mobilier est le terme qui désigne la location de matériel, de meubles et d'équipements. Le crédit-bail immobilier concerne les entreprises industrielles, commerciales, artisanales et agricoles, ainsi que les professions libérales, associations, entreprises publiques, administrations et collectivités locales.

Le crédit-bail ou location-accession vous offre la possibilité de devenir propriétaire d'un bien immobilier sans avoir besoin d'un capital de départ. Même si vous êtes un professionnel.

Leasing immobilier : quels sont les inconvénients ?

Les locations-accession ont l'inconvénient d'être rares. Peu de maisons et d'appartements sur le marché immobilier les proposent.

Le prix ayant été convenu à l'avance, l'acheteur potentiel ne pourra pas faire une offre d'achat inférieure si, par hasard, il découvre un défaut majeur dans le bien.

Il en va de même pour la personne possédant la propriété, qui ne pourra pas augmenter le prix de vente si le marché immobilier local évolue dans ce sens.

couple achetant en leasing : sans apport
Un couple achetant en bord de mer grâce au leasing immobilier

Peut-on faire un prêt immobilier en ayant un leasing ?

Oui, il est possible de faire un crédit immobilier mais…

Un accord de location et un prêt hypothécaire peuvent être combinés. Toutefois, le contrat de location est traité comme un crédit à la consommation.

Lorsqu'une personne souhaite devenir propriétaire, la banque examine ses ressources et ses dépenses pour vérifier le bien-fondé du prêt. L'emprunteur doit être en mesure d'obtenir ce prêt en fonction de son taux de remboursement. Un contrat de leasing qui ne pose pas de problème à la banque est celui qui indique que le taux de remboursement de la personne ou du ménage est inférieur à 33 %. Il n'y a donc pas de raison de s'opposer au prêt.

En revanche, si le pacte de leasing est cumulé avec d'autres crédits à la consommation, ou si toutes les ressources sont simplement plus fiables pour supporter une nouvelle mensualité, la réponse sera négative.

Malgré cela, la situation n'est pas irréversible. De nombreuses options s'offrent à nous.

Le futur propriétaire peut mettre son projet immobilier en attente, terminer le pacte de location et reprendre ses efforts.

Il peut aussi se faire relancer par une autre partie. C'est ce qu'on appelle le transfert de la location. Pour ce faire, il faut trouver à la fois un tiers intéressé par la marque et le modèle du véhicule, ainsi que les clauses du contrat qui ne peuvent être modifiées.

Dans un tel cas, le crédit change effectivement de nom, et le propriétaire est alors libre d'utiliser l'argent qu'il a utilisé pour louer un véhicule pour acheter sa maison.

Quelles sont les différences entre un prêt classique et un leasing ?

  • Au moment de la signature du contrat de vente, un maximum de 5 % du prix du logement est prélevé. Pour une vente classique, les banquiers demandent généralement entre 10 et 20 % de la somme de l'emprunteur, pour couvrir les différents frais liés au prêt.
  • Une LOA donne au propriétaire la possibilité de réfléchir à sa décision. Un solde classique, en revanche, ne permet qu'un délai de rétractation de dix jours après la signature du contrat.
Dimo vous remercie pour votre lecture 💚