Hausse taux immobilier 2022 : prêt, crédit, emprunt, intérêt

Hausse taux immobilier 2022 : prêt, crédit, emprunt, intérêt

Hausse taux immobilier : Les taux d’intérêt sont au plus bas depuis des décennies, et des experts affirment que les taux d’intérêt ne remonteront jamais à leur niveau d’avant la crise financière. Pourtant, ceux-ci se sont élevés récemment et ils devraient continuer d’augmenter à en croire le consensus des économistes.

L’évolution des taux d’intérêt est très importante pour les emprunteurs. Plus les taux immobiliers sont bas, plus vous pourrez emprunter de l’argent à un faible coût. Aujourd’hui, si vous demandez à un établissement une mensualité de 1000 euros pour un prêt immobilier sur 20 ans, environ 40% de ce montant, soit 400 euros par mois, sont destinés aux intérêts, et le reste à rembourser la dette.

Pourquoi il y a-t-il une hausse des taux immobilier en 2022 ?

Qu'est-ce que le taux d'intérêt ?

Qu'est-ce qu'un taux ?

Le taux d’intérêt est la rémunération du capital investi par un emprunteur. Il s’agit de l’équivalent d’un pourcentage du montant du prêt. Le taux d’intérêt est exprimé en pourcentage du capital emprunté et est calculé sur une base annuelle.

En moyenne, les taux d'intérêt ont augmenté ces derniers mois. "Depuis le début de l'année, les taux ont augmenté de 0,25 à 0,50 point de base", nous confirme Jean-Michel Charpin.

Selon lui, même si les taux d'intérêt ont augmenté ces derniers mois, ils restent bien inférieurs à leur niveau de 2007 et de 2008. La raison ? En 2007 et 2008, les banques centrales avaient beaucoup augmenté leurs taux pour limiter la montée des prix et éviter la flambée des cours d'actifs. Lorsque les prix sont élevés , le risque d’insolvabilité des emprunteurs augmente.

Mais selon l'économiste, cette décision de la Banque centrale européenne (BCE) a eu un effet pervers : "Les taux ont été très bas, et les gens ont emprunté n'importe comment. Il y a eu une surchauffe de l'immobilier". En d’autres termes, les taux d'intérêt extrêmement bas poussaient les gens à prêter de l'argent pour acheter des biens qui, à terme, n'étaient pas rentables.

Aujourd'hui, cette surchauffe commence à se résorber : "En 2015, on a vu un début de reprise des prix de l'immobilier qui avait stagné depuis 2008. Mais aujourd'hui, les prix baissent", précise Jean-Michel Charpin.

Mais le taux d'intérêt n'est pas la seule équation à prendre en compte lorsque l'on s'endette pour acquérir un bien immobilier.

Qu'est-ce que le taux d'usure ?

Le taux d'usure est le taux d'intérêt maximum auquel une banque peut prêter de l'argent à un emprunteur. Ce taux ne doit pas être supérieur à un certain seuil fixé par la loi, et varie selon le type d'emprunt.

Dans le cas d'un prêt à la consommation, le taux d'usure maximal est de 1% en France (contre 1,2% l'an dernier). Cette limite s'applique aux personnes qui ont demandé un crédit immobilier pour l'acquisition d'un logement. Mais les banques peuvent prêter jusqu'à 4% aux personnes qui achètent un bien ancien.

Afin de sécuriser vos prêts, il est donc important de connaître la limite au-delà de laquelle une banque ne peut pas prêter à un client.

Pourquoi faut-il se méfier des taux d'usure ?

Le taux d'usure est notamment utilisé par les banques pour attirer l'attention des emprunteurs potentiels sur les risques qu'ils encourent. En effet, plus un emprunteur s'endette, plus le taux d'usure impacte sa capacité de remboursement.

"Le taux d'usure est aussi un indicateur de la maturité du crédit", souligne Jean-Michel Charpin. En effet, plus le crédit est ancien, plus le taux d'usure est élevé.

Enfin, ce taux est également utilisé pour calculer la durée d'amortissement du crédit (c'est-à-dire la durée au cours de laquelle le prêt est remboursable). D'une manière générale, plus le taux d'usure est élevé, plus la durée d'amortissement est longue.

Pourquoi il y a une hausse du taux immobilier en 2022 ?

Les taux immobilier en 2022

La taxe sur les transactions financières va augmenter en 2022. Cette hausse aura pour effet de faire remonter le taux d'usure à 4,5%.

On peut s'interroger sur l'impact de cette hausse sur le taux d'usure. En effet, pour un même prêt, le taux d'usure dépend des conditions du marché et non pas de la taxe sur les transactions financières.

Il est donc possible que la hausse de la taxe sur les transactions financières ne soit pas aussi importante que prévu. En effet, pour un prêt de 100 000 euros, le taux d'usure serait de 4,5%. Mais dans cette situation, le taux de refinancement sera certainement plus élevé que 3,1% actuellement. Le taux d'usure pourrait donc être en réalité inférieur à 4,5% en 2022.

Ce scénario est toutefois peu probable car la taxe sur les transactions financières vise à augmenter les recettes fiscales de l'État.

La taxe devrait donc être majorée et le taux d'usure devrait être au moins égal à 4,5%.

L'impact de la hausse de la taxe sur les transactions financières sera donc très probablement une hausse du taux d'usure.

💡 Bon à savoir

La hausse de la taxe sur les transactions financières aura un impact négatif sur le taux d'usure et donc sur la durée de remboursement des prêts immobiliers. La taxe fera à nouveau baisser la durée d'amortissement des prêts immobiliers en 2022.

La baisse des taux d'usure et la hausse de la durée d'amortissement des prêts immobiliers sont d'autant plus probables que le taux de TVA augmentera également.

L’importance de calculer le taux d’intérêt

Le taux d'intérêt effectif global est le taux annuel effectif d'un crédit (ou emprunt) calculé sur la durée de remboursement du crédit, et qui intègre les frais annexes que ce soit les frais de dossier ou les frais d'assurance.

Pour calculer le taux d'intérêt effectif global, vous devez multiplier le montant total du crédit par le taux annuel effectif.

Le taux d'intérêt effectif global permet de comparer les différentes offres de prêt. Le taux d'intérêt est un indicateur de qualité de crédit.

Il convient de comparer le titre qui vous intéresse avec d'autres titres semblables, mais ayant des taux d'intérêt différents.

Exemple : si vous souhaitez acheter une voiture, comparez le taux d'intérêt que vous pouvez obtenir en crédit à la consommation pour l’achat de cette voiture avec le taux d'un crédit auto que vous obtiendrez auprès du concessionnaire.

Remarque : Le taux d'intérêt effectif global doit être calculé sur la durée totale de remboursement du crédit (c'est-à-dire la durée au cours de laquelle le prêt est remboursable). D'une manière générale, plus le taux d'usure est élevé, plus la durée d'amortissement est longue.

Les différents types de prêts et de crédits

L'exemple ci-dessus utilise des taux d'intérêt fixe mais il est possible d'obtenir un crédit ou un prêt avec taux variable. Si vous choisissez un prêt avec taux variable, le taux de l'emprunt peut être révisé à la hausse ou à la baisse en fonction de l'évolution de l'inflation ou de l'indice des prix à la consommation (IPC).

Par exemple, si le taux d'inflation est supérieur au taux d'intérêt de votre crédit, votre prêt pourra être révisé à la hausse. En effet, le taux d'inflation est un indicateur de l'évolution des prix.

Les différents types de prêts et de crédits sont les suivants :

  • Crédit à la consommation : le crédit à la consommation est le prêt qui permet de financer des besoins de trésorerie ou des projets d'investissement. Il peut s'agir d'un crédit renouvelable ou d'un crédit non renouvelable.
  • Prêt personnel : le prêt personnel est un prêt accordé par un organisme financier à un particulier par le biais d'un contrat de crédit. Ce contrat permet au bénéficiaire de contracter une dette auprès d'un prêteur.
  • Prêt hypothécaire : le prêt hypothécaire est un prêt consenti par un établissement de crédit à un emprunteur pour financer l'achat d'un bien immobilier (immeuble, maison, appartement).
  • Prêt sur salaire : le prêt sur salaire est un prêt personnalisé qui permet à tout salarié d'emprunter une somme d'argent à son employeur. L'intérêt du prêt sur salaire réside dans le fait que le remboursement du prêt se fait « en règle générale » sur le salaire du bénéficiaire.
  • Prêt personnel immobilier : le prêt personnel immobilier est un prêt destiné à financer l'achat d'un bien immobilier (maison, appartement).
  • Prêt immobilier : le prêt immobilier est un prêt consenti par une banque ou un organisme de crédit pour acheter une maison, un appartement ou pour faire construire sa maison.
  • Prêt logement : le prêt logement est un prêt consenti par la banque à un emprunteur pour financer l'achat ou la construction d'un bien immobilier.

Les différentes formes de prêt

  • Le prêt renouvelable : le prêt renouvelable est un prêt dont le remboursement peut être différé dans le temps jusqu'à la date de paiement de l'ensemble des mensualités. La durée de remboursement du prêt renouvelable peut être supérieure à celle du prêt initial. Cette forme de prêt permet, dans certains cas, de financer l'achat d'un bien immobilier.
  • Le prêt revolving : le prêt revolving est un crédit qui fonctionne sur la base de mensualités réparties sur une durée de remboursement qui peut être fixe ou révisable. On parle aussi d'« escompte ».
  • Le prêt épargne logement (PEL) : le prêt épargne logement est un prêt destiné à financer l'achat d'un bien immobilier par le biais d'un compte à terme. L'épargne du PEL est soumise à des règles spécifiques. Cet outil de financement est mis en place par un établissement financier et s'adresse aux particuliers.
  • Le prêt d'honneur : le prêt d'honneur est un prêt consenti par la famille à un couple marié pour l'achat d'un bien immobilier commun.
  • Le prêt dans la valeur : le prêt dans la valeur est un prêt consenti par la famille à un couple marié pour financer l'achat d'un bien immobilier commun.

Les différentes formes de crédit

Taux de l'assurance de prêt immobilier

Les crédits destinés aux particuliers sont classés en fonction de leur durée de remboursement :

  • Le prêt à tempérament court : le prêt à tempérament court est un crédit dont le remboursement est inférieur à une année. Il faut un revenu régulier.
  • Le prêt à tempérament moyen : le prêt à tempérament moyen est un crédit dont le remboursement est compris entre une année et cinq ans. Il faut un revenu régulier.

Comment bien choisir son prêt et son crédit ?

Les durées de prêts

Le taux d'intérêt : le taux d'intérêt est le coût du crédit. Il est exprimé en pourcentage du capital emprunté. Il est calculé sur une base annuelle.

  • Le taux de charge : le taux de charge est un ratio qui mesure les frais financiers d'un prêt par rapport au capital emprunté.
  • L'assurance : l'assurance garantit le remboursement du crédit à la banque en cas de décès du titulaire du crédit.
  • La caution : la caution a pour objectif d'accompagner le titulaire du crédit en cas de décès.
  • La garantie personnelle : la garantie personnelle est une personne qui s'engage à rembourser les crédits du titulaire du crédit en cas de décès.
  • L'assurance obsèques : l'assurance obsèques garantit le remboursement des crédits en cas de décès du titulaire du crédit. Elle concerne le prêt à tempérament court et moyen, et uniquement le crédit à la consommation.
  • La garantie épargne : la garantie épargne est un placement qui permet de garantir le remboursement des crédits en cas de décès du titulaire du crédit.
  • Le microcrédit : le microcrédit est un prêt à faible taux d'intérêt qui est destiné aux populations les plus pauvres. Il permet d'ouvrir une petite entreprise.
  • Comment réduire le coût de son crédit ?

    Réduire le coût de son crédit, c'est bien entendu gagner du temps et économiser de l'argent. Pour réduire le coût de son crédit, il faut avant tout choisir les bonnes formules qui conviennent à ses besoins.

    Aussi, pour obtenir un meilleur taux d'intérêt sur son crédit, il est souhaitable de négocier avec la banque. En cas d'incapacité financière, il faut demander une décote. Au moment de la signature du crédit, il faut étudier les différentes options possibles et choisir celles qui correspondent à ses besoins.

    Des assurances complémentaires peuvent être souscrites pour garantir le remboursement du crédit en cas de perte de revenus ou de décès.

    Enfin, pour gagner du temps et économiser de l'argent, il est également possible de faire un prêt à la consommation en tenant compte des différentes modalités d'achat (prêt sur salaire, prêt sur intérêt, prêt sur remboursement d'un crédit).

    Quels sont les inconvénients du crédit à la consommation ?

    L'un des principaux inconvénients du crédit à la consommation est le taux d'intérêt exorbitant. En effet, certains taux d'intérêt peuvent aller jusqu'à 2.000% par an. Le client doit donc faire très attention à la marge d'endettement qu'il s'apprête à contracter. Le client doit aussi tenir compte des frais bancaires et des frais annexes qui peuvent venir l'accabler. Ces frais viennent s'ajouter à la marge d'intérêt et au montant du prêt. Le client doit donc faire attention à tous les frais éventuels avant de contracter un crédit à la consommation.

    Enfin, le crédit à la consommation est soumis aux impôts sur le revenu. Le client doit donc tenir compte des taux d'imposition pour évaluer le montant de son crédit et s'assurer qu'il reste dans la limite de ce qui est permis par la loi.

    Les risques d'un crédit à la consommation

    Les risques d'un crédit à la consommation sont nombreux. En premier lieu, le client peut être victime d'usurpation d'identité. C'est pourquoi il est fortement conseillé de faire attention à toutes les informations fournies au moment de la signature du contrat. Le client doit également faire attention aux mauvaises surprises et aux frais annexes. Il doit s'assurer que le taux d'intérêt dépasse le taux légal des crédits à la consommation et prendre en compte les frais bancaires. Il faut retenir que les crédits à la consommation sont des prêts à risques et que le client doit se méfier de certaines pratiques de certaines banques.

    Quelles sont les évolutions des taux immobilier dans les mois futurs ?

    La croissance de l'économie française est très faible. Les taux directeurs de la Banque centrale européenne n'ont pas été augmentés depuis le mois de juin 2016, ce qui a permis à la banque centrale d'acheter les dettes des États membres. En France, les taux d'intérêt sont en baisse et restent bas. Le taux directeur de la Banque centrale européenne est ainsi passé de 0,05% à 0,00%, puis à -0,40% depuis le mois de décembre. Les taux directeurs d'une banque sont les taux d'intérêt que cette dernière pratique auprès des emprunteurs.

    Les emprunteurs pourront bénéficier d'un meilleur taux immobilier. Il est à noter que le taux de croissance de l'économie française est inférieur à 1% et qu'il se situe sous le taux d'inflation. Ainsi, si la Banque centrale européenne pratique un taux directeur négatif , les emprunteurs pourront bénéficier d'un taux très intéressant.

    Enfin, les banques ont la possibilité de pratiquer des taux variable, qui sont en baisse depuis le mois de juillet 2018. Ainsi, les clients pourraient bénéficier d'un taux immobilier réduit.

    Merci pour votre lecture ! 😄

    N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de dimo 💌