Coût assurance habitation : prix moyen, devis, formules

Coût assurance habitation : prix moyen, devis, formules

Coût assurance habitation : l’assurance habitation est un contrat d’assurance permettant de couvrir les risques de perte des biens et des dommages causés aux tiers. Cette assurance est obligatoire. Pour profiter d’une assurance adaptée en fonction de vos besoins, il est important de bien connaître le marché de l’assurance. Dans cet article, nous vous présentons le coût de l’assurance habitation, les garanties, la réduction d’assurance et les clauses.

L’assurance habitation est un contrat entre un assureur et un assuré. Le premier s’engage à indemniser le second en cas de sinistres. Cette assurance couvre différents risques : incendie, explosion, effondrement, cyclone, inondation, tempête ou autres intempéries, vols, dégâts des eaux, catastrophes naturelles. Il existe plusieurs types d’assurances.

Qu'est-ce qu'une assurance habitation ?

Obtenez un devis d'assurance habitation gratuit et personnalisé en 1 minute !

Qu’est-ce qu’une assurance habitation ?

Qu'est-ce qu'une assurance habitation ?

L’assurance habitation est un contrat d’assurance conclu entre un assuré et un assureur. Il s’agit d’un contrat écrit qui décrit les risques assurés.

Son objet est de protéger les biens et les personnes contre certains risques, comme le vol, l’incendie, la tempête, etc. Pour cela, l’assureur prend en charge les dépenses engendrées par un sinistre.

Un contrat d’assurance permet de vous couvrir contre les risques. Pour pouvoir bénéficier de cette garantie, il faut payer une prime à l’assureur.

L’assurance habitation est obligatoire en France. Avant de souscrire un contrat d’assurance habitation, vous devez vous renseigner sur le marché de l’assurance, les réductions d’assurances et les clauses habituelles dans les contrats.

Quelles sont les différentes garanties et formules d’assurance ?

En général, le contrat habitation comporte plusieurs garanties :

  • La garantie dommages-ouvrage couvre les dommages subis par les bâtiments et les biens mobiliers dans l’édifice assuré.
  • La garantie décennale couvre les dommages causés par les défauts de construction des bâtiments dans l’édifice assuré.
  • La garantie crédit-bail couvre le risque de non-paiement du créancier de l’immeuble assuré.

La garantie multirisques habitation couvre les dommages causés par d’autres événements que le feu et les dégâts d’eau.

Il existe aussi des formules d’assurance qui ont été créées pour s’adapter aux besoins de chaque assuré. Les formules proposées vont de la formule légère à la formule très haut de gamme. Vous pouvez opter pour une assurance habitation avec ou sans franchise. En matière d’assurance, la franchise est une somme qui doit être payée par l’assuré avant la prise en charge de l’indemnité. Vous pouvez aussi choisir des formules avec ou sans assistance, avec ou sans assistance juridique et avec ou sans assistance en cas de voyage.

Quels sont les inconvénients de l’assurance habitation ?

L’assurance habitation est pas une assurance annuelle comme l’assurance auto et les assurances-vie. Les contrats d’assurance habitation doivent être renouvelés chaque année. Il faut donc payer des primes d’assurance plusieurs fois par an.

Par ailleurs, les primes des contrats d’assurance habitation n’ont pas de rapport avec le coût du bien assuré. En cas de sinistre, l’assureur peut vous imposer des clauses qui vont modifier le contrat initial. La durée de la garantie habitation est limitée à cinq ans maximum. Cette durée peut être réduite en fonction des garanties choisies et du type d’immeuble assuré .

Faut-il souscrire une assurance habitation ?

L’assurance habitation est obligatoire pour toute personne qui achète ou construit un logement et qui en devient propriétaire. La loi impose l’assurance habitation quel que soit l’âge de la personne. En effet, il existe un article de la loi du 4 janvier 1978 dite loi sur la responsabilité civile qui prévoit que « tout propriétaire d’un bien immobilier doit souscrire une assurance garantissant sa responsabilité civile ».

Au-delà de cette obligation légale, la souscription d’une assurance habitation est une bonne pratique car cela permet de garantir plusieurs événements et permet d’être indemnisé en cas de sinistre. L’assurance habitation permet aussi de souscrire une assurance multirisques habitation qui couvre les dommages causés à son bien par un tiers et enfin, l’assurance habitation offre la possibilité de souscrire des garanties complémentaires intéressantes.

Quels sont les avantages de l’assurance habitation ?

L’assurance habitation a pour but de couvrir les dommages causés à son bien par un tiers ou en cas de sinistre naturel. L’assurance permet donc de faire face au remboursement de la reconstruction de son bien en cas de sinistre. Au-delà de ces garanties, l’assurance habitation offre une protection contre les risques locatifs et le vol du bien. Qui est couvert par l’assurance habitation ?

L’assurance habitation couvre toute personne qui est propriétaire d’un bien immobilier, que ce soit un appartement, une maison, une villa ou un terrain. L’assurance habitation couvre aussi les locataires mais uniquement si l’assureur a été préalablement informé que le bien est loué.

Il est important de noter que la plupart des assureurs exigent que la personne qui souscrit l’assurance habitation soit le propriétaire du bien. La garantie permet ainsi de couvrir les dommages causés par un tiers mais si le sinistre est dû à la responsabilité du propriétaire, il ne sera pas indemnisé.

Quels sont les risques couverts par l’assurance habitation ?

Catégories de formules et de garanties

L’assurance habitation permet de couvrir les catégories suivantes de dommages :

  • Le vol : cette assurance permet de rembourser le vol du bien immobilier. Il est important que le bien soit assuré à l’intérieur et à l’extérieur. Il faut noter que les assurances habitation ne couvrent pas le vol des objets personnels et qu’il est nécessaire de souscrire une assurance spécifique pour les objets de valeur comme les bijoux et les ordinateurs.
  • L’incendie : le sinistre sera déclaré en cas de feu qui a détruit la totalité de l’habitation ou qui a causé d’importants dégâts. La perte d’un meuble ou d’un objet est donc prise en charge par l’assurance habitation.
  • Les dommages électriques : les causes des dommages électriques peuvent être diverses . Il peut s’agir d’une panne de courant, d’un court circuit ou encore d’un acte volontaire. Les risques électriques sont couverts par l’assurance habitation.
  • Les dégâts du temps : cette assurance couvre les dégâts causés par la grêle, la foudre ou encore les tempêtes.
  • Les dégâts des eaux : ce type de sinistre est généralement causé par des problèmes de plomberie, de tuyauterie ou encore des fuites importantes. Les dégâts des eaux sont la plupart du temps couverts par l’assurance habitation.
  • Les catastrophes naturelles : les catastrophes naturelles sont d’origine climatique et sont prises en charge par l’assurance habitation. Dans le cas d’une tempête par exemple, il est possible de bénéficier de l’indemnisation de certains sinistres comme les dommages causés au toit et aux fenêtres.
  • Les catastrophes biologiques : dans le cas d’une épidémie de maladie contagieuse (choléra, fièvre jaune…) ou d’une épidémie animale (virus sida, grippe aviaire, peste porcine…) , l’assurance habitation prend en charge les frais de décontamination et de destruction de certains biens.
  • Les catastrophes industrielles : il s’agit des dommages causés par un incendie dans une usine ou dans un laboratoire.

Les catastrophes naturelles et les catastrophes industrielles sont classées comme des risques non-définis. En revanche, les catastrophes causées par un acte de terrorisme, un fait d’armes ou une guerre sont classées comme des risques définis.

Quels sont les coûts moyens d'une assurance habitation ?

Le cout d’une assurance habitation varient en fonction de deux facteurs : l’âge de l’assuré et le type de contrat. Les prix peuvent donc varier fortement d’un assuré à un autre. Par ailleurs, les contrats ne sont pas tous égaux et certains disposent d’avantages supplémentaires comme des garanties optionnelles.

En fonction de l’âge, on peut distinguer 3 catégories d’assurés :

  • les jeunes
  • les seniors
  • les entre-deux (qui sont généralement des jeunes ayant déjà une famille).

En ce qui concerne le type de contrat, il y a 3 types de contrats :

  • le contrat obligatoire
  • le contrat facultatif
  • le contrat facultatif avec franchise

Le contrat obligatoire est obligatoire en cas d’achat d’une habitation neuve. Il concerne l’ensemble de la famille, mais est valable pour la durée de l’emprunt. Il est souvent proposé par le constructeur ou le vendeur.

Le contrat facultatif est un contrat choisi par le propriétaire pour couvrir une partie des risques liés à son habitation. Il est valable toute la durée du prêt mais ne concerne que les personnes qui sont inscrites sur le contrat. Le contrat facultatif avec franchise est un contrat qui permet de couvrir une partie des risques liés à l’habitation et dont les conditions peuvent être discutées avec l’assureur.

Le contrat facultatif avec franchise est un contrat qui permet de couvrir une partie des risques liés à l’habitation et dont les conditions peuvent être discutées avec l’assureur.

Il n’est pas obligatoire pour les personnes qui ont fait un emprunt immobilier pour acheter leur habitation principale. Cependant, ce contrat peut s’avérer très utile en cas de sinistre (dommage ou détérioration). Les personnes qui ont souscrit un contrat de ce type peuvent être invitées à participer à un rachat partiel. Ce rachat permet de réduire la somme due pour le remboursement du capital restant dû et les intérêts.

💡 Bon à savoir

La franchise est une somme versée chaque année par le propriétaire et qui est utilisée pour payer les sinistres. Le montant de la franchise peut être fixé par l’assureur ou négocié entre le propriétaire et son assureur.

L'évolution des coûts moyens d’une assurance habitation en France

Le cout moyen d’assurance habitation est en baisse depuis quelques années. Selon l'observatoire de l'assurance de l'association française des entreprises d'assurances (AFA), la baisse est de 1,7 % en 2017 et de 2,3 % en 2018. Ces baisses ne concernent pas les contrats dits « à prime unique » qui représentent plus de 50 % des contrats. Les prestations proposées par ces contrats sont considérés comme étant les plus intéressantes du marché. Leur popularité est en augmentation. En 2017, le taux de ces contrats représente 52 % du marché, contre 42 % en 2011.

Les couts moyens les plus élevés sont ceux des contrats proposés par les courtiers : ils sont de 1 946 € en été 2016, soit une hausse de 3,5 % en un an. Ce sont ceux-là mêmes qui ont connu les baisses les plus fortes depuis cinq ans. Les couts des contrats d’assurance-vie sont également très élevés : ils sont de 1 836 € en été 2016, soit une baisse de 3,2 % en un an.

Si les tarifs moyens baissent, ils restent toutefois assez élevés. Les Français ont une moyenne de contrats d’assurance : trois pour une maison individuelle et deux pour un appartement.

En été 2017, le montant global des primes d’assurance-habitation versées par les assureurs a atteint les 2,5 milliards d'euros. Ce montant est en augmentation de 10 % par rapport à l’été 2016. Cette augmentation est due à la hausse du nombre d’assurés.

Selon le rapport des courtiers, le cout d'assurance-habitation connait une hausse de 2 % par rapport à l’été 2016. Les contrats de plus de 10 ans sont ceux qui présentent les tarifs les plus élevés : + 3,2 %. En comparaison, les tarifs des contrats de moins de 5 ans ne sont que de + 1,1 %.

Pourquoi le coût de l'assurance habitation augmente ?

Depuis quelques années, le cout des assurances habitation est en forte hausse. Si les prix augmentent, c’est essentiellement dû au risque d’incendie. Plus la maison est ancienne, plus le risque d’incendie est élevé.

Ainsi, les assureurs ont une prime d'assurance en fonction de l'âge de votre maison. À partir de 50 ans, les tarifs augmentent chaque année de 10 % jusqu'à 65 ans où ils atteignent leur maximum .

Pour les personnes dont l’habitation est plus ancienne, les assureurs ont recours à des systèmes de calcul plus complexes pour évaluer leur risque d’incendie.

En effet, le prix de l'assurance n'est pas seulement en fonction de l'âge mais aussi de la construction de la maison. Les assurances habitation vous proposent des contrats en fonction de votre type de maison.

Comment réduire le coût de l'assurance habitation ?

Cout moyen d'une assurance habitation par région

Il est possible de réduire le cout de l'assurance habitation si vous réalisez certains travaux dans votre maison. En effet, la mise en place d’un système d’alarme peut réduire le prix de votre assurance habitation. C’est valable pour le contrat « habitation individuelle ».

Pour le contrat « habitation collectif », vous pouvez réduire le cout de l'assurance habitation en mettant en place des systèmes de détection incendie ou des caméras de surveillance.

Enfin, si vous avez l’habitude d’allumer votre cheminée en hiver, sachez que cela peut aussi vous faire économiser de l’argent sur votre assurance habitation. En effet, si vous emploiez des matériaux de qualité pour la construction de votre cheminée ou si vous ne l'utilisez pas très souvent, vous bénéficierez d'un tarif d'assurance plus bas.

Comment changer d'assurance habitation ?

Comparateur cout assurance habitation

Vous pouvez demander à votre assureur habitation de vous proposer un autre contrat d’assurance habitation. Cela peut être fait en ligne ou par téléphone.

Néanmoins, si vous n’êtes pas satisfait des services de votre assureur habitation et que vous souhaitez changer d’assureur, vous devez impérativement le prévenir par écrit.

Cette lettre doit être envoyée à votre assureur habitation par courrier recommandé avec accusé de réception au moins 30 jours avant la date d'échéance du contrat.

Si vous parvenez à trouver un accord avec votre assureur habitation, celui-ci vous préviendra dans un délai de quinze jours et vous proposera une date de prise d’effet du nouveau contrat d’assurance habitation.

Comment résilier une assurance habitation ?

via GIPHY

Vous devez impérativement respecter un délai d'un mois pour résilier votre contrat d'assurance habitation. Si ce délai n'est pas respecté, votre contrat d'assurance habitation sera reconduit tacitement.

Pour résilier votre assurance habitation, vous devez envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception, et faire parvenir une copie de celle-ci à votre assureur habitation par courrier postal.

Si vous souhaitez modifier la police d'assurance habitation que vous avez souscrite, vous devez envoyer votre demande par courrier recommandé avec accusé de réception. Dans tous les cas, vous devez respecter un délai d'un mois avant la fin du contrat d'assurance habitation.

Que faire si l'assureur refuse de rompre mon contrat d'assurance habitation ?

Si votre assureur refuse de rompre votre contrat d'assurance habitation, il est possible (mais cela reste assez rare) qu’il tente d’exiger des frais de résiliation. Si cela est le cas, vous avez la possibilité de le contester via une action en justice.

En effet, l’article L420-1 du Code des assurances dispose que : "Lorsque les parties ont conclu un contrat d'assurance pour une durée déterminée, l'assureur ne peut exiger des frais de résiliation que dans les cas prévus par le contrat ou par la loi".

Il faut donc bien lire votre contrat d’assurance habitation et voir si le motif de résiliation que vous souhaitez mettre en œuvre est autorisé ou non.

Dans le cas où vous souhaitez être indemnisé par votre assureur et que celui-ci refuse, vous pouvez alors saisir les tribunaux. Cette démarche peut prendre un certain temps, mais dans la plupart des cas, l’assureur finit par céder.

Merci d’avoir pris le temps de lire notre article ! 😃

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter de dimo 💌